dimanche 3 février 2008

Itsusiko Harriak; Aiguille d'Espalza

Belles falaises de grès, vautours à volonté,
sentiers historiques, légendes "pastorales"...
Itsusi, lieu mythique des montagnes basques.

Nafarroako ipar-mendebalde mendi ikusgarrienetakoa dira Itsusiko Harriak: gandor zorrotzak, bista ederra Arizakuneko ibar gainean, eta anitz (sobera??) saiak inguruetan.
Bere lau edo bost tontorrak (!) beti ederrak dira, edozein sasoitan.

Ene lehen txango leku horretan zahar-zaharra da (1989etan!!) ... eta bereziki Harpeko Saindua bisitatu nahi izan dut. Arutziatik bidea zen nere lehen hautua urte horretan, eta gero aldiz batzuk igo nuen gainean: Arutziatik berriz, Mehatseko lepotik (errazagoa), eta Sumusa bordatik...

Txangoarik ederrena "Sentier des Moines / Fraileen bidea" da (1), ene ustez. Nik igo nuen aldi batez jaitsieran. Biziki maite dut bide hori.

Punta de Espaltza igo nuen egun berean: eskalada pixkat behar da azken metroetan (kontuz lur-bustiekin).
  • (1) Edo "Esne bidea"- galaxian ez, lurrean bai!- laborari bidaiaren oroitzapenetan-gogorrak, segurki!-, mendi hori barna.
______________________________________

Superbe(s) randonnée(s) au-dessus de Bidarray, se déroulant principalement en territoire navarrais.

Il existe de nombreuses voies pour observer, voire escalader (!) les Peñas de Itsusi / Itsusiko Harria (1) qui comptent parmi les lieux les plus originaux de la montagne basque.
Les deux boucles présentées ici sont réalisables - sur sol sec...- sans difficulté particulière ni escalade (l'Aiguille d'Espalza est contournable), mais il vaut mieux éviter la fin du printemps et l'été en raison des fougères qui masquent les sentiers.

Le "Sentier des Moines" est une voie de montée originale, ou, ce qui fut mon cas, de descente tout aussi spectaculaire. Il doit son nom aux Peñas qui se détachent dans le ciel, évoquant parfois des moines coiffés de leur capuchon (!). Il est aussi appelé le "sentier du lait", rappelant les voyages des bergers qui descendaient leur précieux chargement jusqu'à la vallée.
  • (1) En Basque, itsusi ou itxusi signifie "vilain" voire "affreux". Itsusiko harriak: "les vilaines roches"...
1° BOUCLE SUMUSA- ITSUSI- AIGUILLE d'ESPALZA- SENTIER DES MOINES - 23 février 2010:

Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours. Source: M. Angulo.

Itsusiko Harria depuis la ferme Basasagar

Passerelle près de l'ancien moulin de Sumusa.

Cheminée de fée,
dans la montée depuis Sumusa.

Depuis le promontoire de Martikoenea,
vue plongeante sur la vallée d'Arizakun.

Peñas de Itsusi/Itsusiko Harria,
depuis le sentier de Martikoenea.

Iparla depuis une Peña secondaire.

Irubelakaskoa depuis la Peña centrale d'Itsusi.

Vue d'ensemble des Peñas.

Vautour près d'Espalza.

Aiguille d'Espalza depuis le sentier.

Aiguille d'Espalza, mur terminal.

Cascade d'Espalza.

Irubelakaskoa depuis la "Pointe de la Bergerie".

Sentier des Moines, partie supérieure.

Cairn et départ/arrivée de la vire, à 485m.

Itsusi depuis les environs de Beherekoetxea.

Arrivée au-dessus de Beherekoetxea.


RESUME DU PARCOURS:
Portions raides et parfois exposées.
(l'Aiguille d'Espaltza est cependant contournable)

Accès route: depuis Bidarray, passer le Pont d'Enfer puis poursuivre tout droit pendant quelques kilomètres jusqu'à la ferme Basasagar où il est préférable de se garer (petit parking au point haut de la route).
  • MONTEE PAR L'ANCIEN SENTIER DE SUMUSA:
0h 00: Suivre la petite route qui descend vers le ruisseau et traverser le pont pour rejoindre l'ancienne venta Sumusa située au bord de l'Urritzate. 
Environ 50m après Sumusa, descendre à droite - 30T 0630623; 4790543 - en direction du ruisseau, laisser un ancien moulin (toit rénové) sur la droite et atteindre une passerelle en bois à 180m: 30T 0630577; 4790592.
0h 20: Après la passerelle, on rejoint l'autre rive (pierres un peu glissantes). On poursuit plein Est en laissant un sentier à gauche et on monte en pente douce dans le bois jusqu'à une grange à 200m: 30T 0630614; 4790970
0h 35: Cairn d'où l'on s'élève au N-NW, en ignorant le chemin de Bernatenia. Le sentier, peu évident en été en raison des fougères, s'élève rudement en lacets serrés, atteint une magnifique cheminée de fée et se rapproche des falaises de Zelaiburu. Il croise le GR10 à 450m: 30T 0630329; 4791409.
On rejoint ici la voie normale au-dessus de la Grotte du Saint / Harpekosaindua, pour s'élever en direction du ravin frontière.
0h 55: Nouvelle bifurcation à 535m (croix sur un rocher indiquant que l'on quitte le GR10): 30T 0629937; 4791610. On poursuit à gauche - plein Sud - sur un sentier bien tracé, à flanc du Bagamendi.
On atteint une première Peña près d'une cabane en ruine et de deux hêtres, dont l'un n'a pas résisté aux intempéries...
1h 10: plate forme de Martikoenea 30T 0629992; 4791038. Vue magnifique et vertigineuse sur Iparla et la vallée d'Arizakun au SE, et sur les autres Peñas à l'Ouest.
Le sentier, balisé en jaune, s'élève à l'ONO jusqu'à une pointe "coiffée" d'une dalle effilée (facultative) qui demande de l'attention: 30T 0629715; 4791010, puis jusqu'à la pointe centrale d'Itsusi qui "culmine" à 629m: 30T 0629520; 4790823. La position avancée de cette Peña sur la vallée lui donne un aspect original et solitaire.
1h 30: On retrouve le sentier qui borde magnifiquement les Peñas, où guettent des vautours...
Bientôt, se profile l'Aiguille d'Espalza ou Punta de Espalza (588m), pointe acérée- mais contournable- surmontée d'un bloc rocheux (voir photos).
Si on veut la gravir, il faut quitter le sentier jusqu'à une petite brèche puis escalader le mur terminal en "pile d'assiettes" (II sup.). La plate forme sommitale - 30T 0629333; 4790939 - est minuscule et on n'y traîne pas s'il y a du vent!
Après une descente prudente du bloc rocheux, on retrouve le sentier pour se diriger vers la cascade d'Espalza, dont on franchit la partie supérieure. Le sentier devient horizontal et rejoint bientôt la:
2h 05: "Pointe de la bergerie" à 580m: 30T 0629109; 4791017 qui, comme son nom l'indique, est surplombée d'une bergerie donnant sur la belle cascade de Sistagorri.
  • DESCENTE PAR LE "SENTIER DES MOINES":
On continue vers le SO sur le sentier bien marqué, puis on dépasse la Pointe occidentale sans y grimper (sauf si l'on veut profiter du panorama...).
On trouve une zone herbeuse à gauche du sentier, près des falaises.
Un cairn discret marque le départ du sentier des Moines, à 570m: 30T 0628974; 4790926, et invite à "plonger" aussitôt vers le Sud.
Le sentier descend en zig-zags en évitant les éperons rocheux. Il est parfois taillé de superbes marches de grès. 
Le point "stratégique" (cairn, voir photo) se présente à 485m au pied d'une falaise et annonce le départ de la vire 30T 0629039; 4790755.
Le sentier poursuit sa descente assez raide et rejoint un muret 30T 0629265; 4790363 qui marque la fin du sentier des Moines, vers 275m.
2h 45 à 3h: Muret précédé d'un cairn. 
On laisse à droite le sentier de la ferme Itsusikoborda en longeant le muret par la gauche. On rejoint un pont en ciment et on descend à droite (SSE) jusqu'à la ferme Beherekoetxea -"Maison d'en-bas"-, transformée en gîte), à 205m: 30T 0629551; 4790169
Au lieu de revenir par la piste d'Arizakun jusqu'au point de départ, il est plus agréable d'utiliser l'ancien sentier: juste après Beherekoetxea, on prend à gauche un petit chemin horizontal qui entre dans le bois et traverse à deux reprises le ruisseau. Dernier carrefour à 200m environ d'où l'on descend jusqu'aux abords d'une prairie et d'un muret à 191m:  30T 0630539; 4790653.
Ce sentier descend sans difficulté jusqu'à la passerelle de départ.
4h environ: Basasagar.

2° TOUR DES PEÑAS DE ITSUSI (Boucle "normale" depuis Arutzia), il y a bien longtemps...

Cliquer sur les photos (diapos) pour les agrandir.
Plan combiné des 2 parcours, sauf sentier de Sumusa
(source: M.Angulo).

Grange sur le flanc Est d'Itsusi, juste avant l'orage
(parcours de reconnaissance).
 
Meule de fougères sur le
sentier entre Bernatenia et Arutzia.

Harpekosaindua / Grotte du "Saint-qui-sue"

Eskieta et Irubelakaskoa

Sentier en corniche de Zelaiburu.

Irubelakaskoa.

Zelaiburu.

Iparla, depuis le sentier de crête
entre Martikoenea et la 1ère Peña d'Itsusi.
Au premier plan, plate-forme de Martikoenea.

Zelaiburu depuis la crête.

Artzamendi, en montant vers le col d'Espalza.

8 mai 1988 (orage)
13 juin 1989:
Le départ de cette boucle "classique" a lieu sur le GR10 près de la ferme Aroutchia ou Arutzia en direction de la curieuse Grotte du "Saint-qui-Sue" / Harpekosaindua. Cette grotte abrite une pierre suintante-stalagmite de plus d'un mètre-, à laquelle on accorde des vertus curatives, notamment pour les maladies de peau (1). A une certaine époque, elle se trouvait presque à l'abandon (2) mais fait l'objet, depuis de nombreuses années, d'une véritable vénération et même de pélerinages.

Après la grotte, le sentier se fait plus raide et remonte en corniche, le long de Zelaiburu, pour atteindre les environs du col d'Espalza.
Ensuite, deux options se présentent:
*Grimper vers le col d'Espalza et obliquer rapidement à gauche, afin de revenir vers la crête et la Peña centrale d'Itsusi (ce fut mon choix lors de ma première ascension, un peu détourné, mais sans risque);
* Quitter le GR10 vers 530m (voir croquis), puis traverser le torrent sur un sentier étroit, à flanc du Bagamendi. On rejoint la plate-forme de Martikoenea (près de l'ancienne grange détruite), puis les Peñas que l'on aborde en montée. Certains passages sont vertigineux mais sans difficulté sur sol sec.

Pour la descente, le plus simple est de revenir en boucle par le GR10 si l'on est monté par Martikoenea.
  • (1) "Harpekosaindua" signifie la "Grotte du Saint" , ou plutôt de la Sainte, en raison d'une légende ancienne. L'histoire de la pierre suintante aux vertus curatives n'est intervenue que plus tard. Le rite était assez singulier: pour guérir, il fallait la recueillir  à la grotte et la rapporter à la maison pour se laver -ou nettoyer la partie malade?..-  pendant 9 jours... et y croire fortement:  "bertako ura etxera eraman eta bederatzi egunez harekin behar duzu garbitu. Esaten dute sinestea behar dela." (Selon Maria Luisa de Sumusa / Sumuseko Maria Luisa dionez)
  • (2) Passage éloquent de cette époque heureusement révolue dans "Souvenirs d'un pyrénéistes" de Georges Véron, Rando Editions; novembre 2007; page 84...

5 commentaires:

frederic a dit…

tu as mis combien de temps pour joindre la grotte ?

Lagrole a dit…

Bonjour Frédéric,
La grotte est vraiment proche de la ferme Arutxia.
Je dirai 30 à 35 mn maxi.

alain a dit…

attention je viens de faire cette rando ce we.La traversée de la ferme(bernatenea sur la carte ign )sous arutxia n'est pas appréciée par le berger. certains randonneurs lui laissent le portail ouvert. Sinon superbe rando par beau temps d'automne

frederic a dit…

Merci la grole.

Lagrole a dit…

Merci Alain pour l'info.
A+