dimanche 29 juillet 2018

Gakoeta, familian

Balade familiale et estivale, 
sur les hauteurs silencieuses de Bidarray.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Gakoeta depuis la piste de Suraya / Zuraia.

Bergerie proche de Kapaxuria.

Zelaiburu depuis les environs de la maison Olhatea.

Artzamendi depuis les environs de la maison Olhatea.

Barrière canadienne après Leontenea ...
...ou comment respecter les consignes...

Col Eihera.

Eihera, bergerie et Iparla (masqué par les nueges)

Montée dans les blocs
 vers le premier sommet de Gakoeta.

Artzamendi, Mondarrain, 
depuis le premier sommet de Gakoeta.


Chien-chien sage...

Sentier et second sommet (au centre)

Chien-chien toujours sage (premier sommet)...

Quelques blocs amusants entre les deux sommets.

Depuis le sommet principal de Gakoeta,
Iparla, Irubelakaskoa, Gorramakil.

Sommet principal de Gakoeta
et sa borne discrète...et décorée...

Depuis le flanc sud de Gakoeta,
vallée de Bidarray, Jara et Larla

Depuis le flanc sud de Gakoeta,
Iparla, Irubelakaskoa, Gorramakil, Zelaiburu.

Bergerie sur le flanc sud de Gakoeta.

Baigura, Laina et Haltzamendi
se dégagent pendant la descente.

...tout comme Arradoy, Jara et Larla.

Iparla sur le chemin du retour.

Urtsuia depuis le chemin de Suraya / Zuraia.

27 juillet 2018:
Petite boucle familiale autour de Gakoeta, petit sommet situé au nord de Bidarray / Bidarrai, souvent considéré comme un avant-sommet d'Artzamendi.

L'intérêt de ces montagnes dites secondaires (1), au coeur de paysages superbes, est de se trouver à l'écart des sentiers battus. Il faut parfois jongler avec les barrières et traverser une ou deux portions bitumées, mais leur visite vaut vraiment le déplacement, surtout pour leur panorama étendu. On peut également observer quelques belles bordes à toit de lauze, dont l'une en très bon état à Eihera.
  • (1) Un peu comme son "voisin" Ihisu

RESUME DU PARCOURS:
Accès route:
Depuis Bayonne, prendre la D918 en direction de Cambo et Garazi /St Jean-Pied-de-Port.
Au niveau de Bidarray/Bidarrai, traverser le Pont Noblia, puis emprunter à droite la  route du Pas-de-Roland. Traverser un second pont sur le Bastan et suivre la D349, direction "Ostapea", sur environ 1.8km, rive gauche de la Nive / Errobi. Au niveau d'une bifurcation, prendre à gauche la direction du gîte "Suraya" et s'élever en lacets très raides. Se garer en face du gîte, après avoir demandé poliment l'autorisation au très sympathique maître des lieux...

0h 00: Gîte Suraya ou Suraia à 279m; 30T 0632790; 4793788. On grimpe direction Ouest puis sud sur une piste d'abord cimentée. 
0h 10: On laisse en face la piste d'accès (facile) qui contourne le sommet par le nord, pour emprunter le chemin de gauche direction sud. On passe près de quelques engins et outils hors d'âge, en évitant un peu plus tard quelques chardons et ronces.
0h 25: Portail que l'on franchit et que l'on referme ensuite soigneusement, pour viser en face, à gauche de la maison Erripa, un nouveau portail. On passe ce dernier à environ 330m - 30T 0632442; 4793059pour rejoindre le goudron, inévitable. 
0h 30: La route contourne par la gauche une belle bergerie à toit de tuiles, descend vers une barrière canadienne et s'élève au SSO vers Olhatea (1) en traversant une petite zone boisée.
Parvenus au niveau d'Olhatea, on bifurque à droite juste après la maison pour suivre une dernière portion bitumée qui s'élève vers la maison Leontenea. Après environ 300m de montée assez raide, on abandonne le goudron pour prendre un chemin sur la gauche
0h 45: Entrée du chemin caillouteux à 389m- 30T 0631944; 4793010. 
On s'élève sans problème jusqu'à une nouvelle barrière canadienne qu'il est recommandé de contourner par la droite (sauf si on oublie de voir le panneau, voir photo...). On laisse rapidement sur la droite une bifurcation cotée 423 (voir ci-dessous chemin du retour)
1h 05: Col Eihera à 533m- 30T 0631693; 4793743.Très belle bergerie à toit de lauze et vaste vue sur les massifs frontaliers.
On se dirige à l'Est sur le sentier qui se faufile dans les fougères et les blocs de poudingue.
1h 15 environ, sans se presser: premier sommet à 582m- 30T 0631906; 4793691, légèrement plus élevé que le sommet principal, visible au SE.
Pour atteindre celui-ci, on longe la crête rocheuse par la droite et on bifurque au jugé dans les fougères. En été le sentier est peu visible et on peut préférer la crête rocheuse, mais en se méfiant des trous encombrés de végétation...
1h 30 environ, sans se presser: GAKOETA, 579m; 30T 0632187; 4793579. Petite et ancienne borne géodésique  trônant discrètement au milieu d'un ou deux crottins de pottoks...
Belle vue sur Artzamendi, Urtsuia, Baigura-Haltzamendi, Iparla, Irubelakaskoa, Zelaiburu... et sur les vallées d'Itxassou et de Bidarray.

Au retour, il est recommandé de revenir au col Eihera pour descendre directement au NNE puis Est jusqu'à Suraya /Zuraia. 
Pour  mieux profiter de l'éclaircie et du paysage qui était resté un peu couvert jusque là, nous avons préféré descendre plein sud en suivant des marques d'un trail récent. On dégringole alors assez vite sur une pente parfois raide- petit couloir rocheux à 538m; 30T 0632193; 4793363-, pour atteindre un groupe de bergeries, dont l'une en ruines. 
Il suffit alors de repérer le chemin qui descend vers la bifurcation cotée 423, descendre ensuite  sur Leontenea pour revenir par le même itinéraire qu'à l'aller... mais  sous un soleil plus généreux...
  • (1) Une autre voie d'accès, à peine plus fréquentée, part de cette maison.

mardi 10 juillet 2018

Puntal Arriba de Ukerdi: rendez-vous en terre inconnue

Le Roncal profond, l'éternel et immense Larra.
Au bout du bout du monde...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours. Montée en rouge.
NB: le tracé vers Ukerdiko Ateak est approximatif.
Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

Depuis le Refugio de Belagua,
panorama des montagnes d'Anie et du Roncal.
Cliquer sur la photo

 Paso de Zemeto.

 Clairière avec Puntal Abajo de Ukerdi en toile de fond.

 Belle salamandre en forêt.

 Depuis les environs du Collado de Larreria,
Lapakiza Linzola.

Première muraille de Puntal Arriba de Ukerdi
(Crête secondaire). 

 La voie s'élargit près de la Cueva de Budogia.

 Ukerdi et Budogia
 depuis les environs de la Cueva de Budogia.

 Approche chaotique de la muraille principale
de Puntal Arriba de Ukerdi.

Vire un peu plus dégagée,
au pied de la falaise de la Puntal Arriba de Ukerdi.
Photo d'Eric.

 Regard en arrière sur la vire,
juste avant le couloir incliné.

Couloir d'accès à la crête
(point faible de la muraille).

 Muguet abondant à 1800m!

 Couloir plus redressé à 1800m environ.

 Depuis le milieu du couloir,
Larra et Haute Soule.

 Depuis le milieu du couloir,
partie "pétrifiée" de Larra.

 Pin noir sur la crête.

 Dernière portion de crête,
derrière les éboulis.

Les deux sommets de la 
Puntal Arriba de Ukerdi. 

 Depuis le sommet de la Puntal Arriba de Ukerdi, 
Trois Rois /Hiru Erregeen Mahaia, Budogia, Ukerdi.

  Depuis le sommet de la Puntal Arriba de Ukerdi, 
Anialarra.

   Depuis le sommet de la Puntal Arriba de Ukerdi, 
Billare, Peneblanque, Trois Rois.

   Depuis le sommet de la Puntal Arriba de Ukerdi, 
Alanos, et plus près, Lapakiza Linzola..

    Depuis le sommet de la Puntal Arriba de Ukerdi, 
regard en arrière sur le premier sommet.

  Depuis la descente de la Puntal Arriba de Ukerdi, 
Txamantxoia, ou Pico Maz.

Chinebral ou Ginebral de Gamueta. 

Descente du vallon 
à l'ouest de la Puntal Arriba de Ukerdi. 

Puntal Arriba de Ukerdi 
depuis l'un des vallons de descente. 

 Puntal Arriba de Ukerdi et Ukerdi,
depuis le GR12. 

GR12 dans l'une des clairières en direction de Belagua.

8 juillet 2018:
Randonnée "exploratoire" et très sauvage vers un sommet quasiment inconnu de Haute-Navarre, situé au coeur du massif de Larra, l'un des plus grands lapiaz d'Europe. (1)

L'ascension de la Puntal Arriba de Ukerdi, comme celle de son voisin à peine connu  Ukerdi, impose un long  effort - plus de 19 km aller-retour-, en terrain chaotique. Le cheminement, au terme de plusieurs heures de traversées de hêtraies sombres, de lapiaz incommodes et de crêtes au sol parfois glissant, est aussi éprouvant qu'exaltant.

Il est évidemment hors de question de s'aventurer dans ces zones par temps de brouillard, car il n'existe aucun refuge ni cabane et les points d'eau sont concentrés autour de Belagua. C'est aussi pour cela que les (très rares) amoureux du massif aiment y revenir...toujours dans la solitude totale.

Pour le retour, nous avons réussi à trouver une voie plus classique bien que détournée qui nous a menés au terme d'une longue descente au GR12 ou Euskal Herriko Ibilbidea.

Magnifique journée entre copains qui comme moi ont admiré ce spectacle, malgré l'âpreté des zones traversées.
  • (1) Une réserve intégrale (Reserva integral / Erreserba integrala) a été créée en 1987 au coeur de l'immense étendue d'arres (ou Larra pour les Navarrais), afin de protéger notamment le pin noir de montagne. On y trouve également une faune originale et sauvage.

RESUME DU PARCOURS:
Parcours très long et en grande partie hors sentier.
Zones chaotiques et confuses, terrain délicat. Boussole, GPS utiles.
Prévoir une bonne provision d'eau.

AVERTISSEMENT: L'accès à la base de la muraille SO du sommet est très confus et relève davantage d'une exploration que d'une randonnée. L'itinéraire que nous avons choisi au retour est une alternative intéressante pour une ascension plus sûre. Mais il ne traverse pas la partie la plus secrète du massif de Larra...à chacun de voir...

Accès route depuis la France: Franchir le Col de la Pierre St Martin (appelé Portillo de Ernaz par les Roncalais) et descendre dans la vallée de Belagua. Après le col d'Eraize / Eraizeko lepoa, poursuivre encore sur environ 2kms et prendre à gauche la route signalée en direction du refuge (hélas fermé...) de Belagua.

0h 00: Refugio de Belagua, 1428m; 30 T 0676634; 4756981.
On plonge à l'Est puis SE dans la fosse d'Ezkilzarra (ancien poljé selon Angulo), en repérant à droite quelques marques -de couleur rouge et blanc puis rouge et bleu.
0h 10: Paso de Zemeto, 1352m; 30T 0677020; 4756467. 
On laisse la voie de Zemeto à droite pour plonger à gauche direction Est  (balisage rouge et blanc). Le sentier traverse une magnifique forêt de hêtres et longe la base des falaises d'Ezkilzarra.
0h 35: Panneau à 1390m; 30T 0677934; 4756286. 
Nous avons choisi de rester sur la voie "historique", c'est-à-dire de suivre la direction "Larreria" en laissant  à droite une variante du GR12. Le sentier s'enfonce dans la hêtraie, toujours direction générale Est. Ce jour-là, les salamandres étaient de sortie...
Après une portion plus raide, la voie s'oriente au SE et aboutit à une première clairière. Le sentier replonge rapidement dans le bois et s'élève à nouveau pour sortir définitivement de la forêt.
1h 50: Clairière à 1629m; 30T 0680076; 4755474
Juste avant que le sentier ne redescende, nous avons essayé (!!) de plonger direction NE pour aller chercher la première muraille que j'avais repérée sur un vague topo. Celle-ci est peu visible en raison de la végétation. (1)
2h 30 environ: Parvenus au pied de cette barre, nous en avons longé la base (nombreux arbustes) pour la franchir par la droite. On trouve ensuite quelques lapiaz, puis un beau vallon suspendu avec des cairns bienvenus. La voie s'élève en douceur direction ESE - 30T 0680803; 4755381., vers la Cueva de Budogia.
3h: Environs de la Cueva de Budogia...que nous n'avons pas vue...; 1655m; 30T 0681312; 4755329.
L'antique voie cairnée de Llamiako atea semble se prolonger vers l'E-SE jusqu'au sentier des Ourtets.
Nous avons préféré grimper directement en direction de la muraille principale du pic qui nous surplombait. (2)
4h: (en raison du terrain et des hésitations): après plusieurs petits ressauts en terrain boisé délicat, nous avons réussi à prendre pied sur une vire se rapprochant de la falaise, jusqu'à son (seul) point faible.
4h 15: Départ d'un couloir incliné mi-herbeux mi rocheux à 1745m; 30T 0681919; 4755377...toujours pas de cairn.
On s'élève en repérant un ou deux cairns isolés au  milieu du couloir.
4h 30: haut du couloir à 1784m; 30T 0681973; 4755453.
On évolue ensuite plein nord sur des terrasses magnifiques.
4h 40: Après environ 250m- 30T 0681909; 4755624-, le terrain devient plus minéral. On repère à l'Est un large couloir rocailleux que l'on remonte péniblement (pente raide, gispet). Vues saisissantes sur Larra et son désert incomparable...
5h 10: On atteint un beau pin noir isolé à 1882m; 30T 0682143; 4755630-, puis une crête boisée.
5h 15 environ: nous avons fait le choix de basculer rapidement à gauche (NNE), à 1900m environ- 30T 0682214; 4755665, en direction d'un vallon garni d'éboulis que l'on remonte jusqu'à une nouvelle crête.
Le sommet pourtant visible depuis un moment, paraît encore si loin...
On termine cette ascension éprouvante par une nouvelle et dernière crête -cairn isolé, utile en cas de brume à 1938m; 30T 0682643; 4755843, pour grimper direction Est jusqu'au premier sommet.
5h 30 environ : 1er sommet à  2042m, le plus élevé, mais au panorama plus limité; 30T 0682899; 4755914. 
On suit la crête jusqu'au second sommet:
5h 35 à 5h 40: PUNTAL ARRIBA de UKERDI, 2038m, orné d'un petit cairn et d'un bout de bois, 30T 0682994; 4755903.
Magnifique vue sur Larra, les sommets de Zuriza et du Roncal, la crête frontière..., à l'exception du Pic d'Anie masqué par la lourde masse d'Anialarra.

Au retour, nous avons regagné au jugé un vallon, (direction ouest, puis légèrement O-NO), afin d'éviter le versant de montée très chaotique.
6h 30 environ: par chance, nous avons trouvé des cairns, dont l'un important à 1813m - 30T 0682246; 4755908- et un balisage orange. Nous avons repéré grâce à la carte et au GPS que cette voie rejoignait bien plus bas le GR12 d'Aniabarkandia ou Euskal Herriko Ibilbidea.
7h 30 environ: croisement avec le GR12 à 1677m; 30T 0681467; 4756534. 
Nous sommes restés prudemment sur ce beau sentier pour une longue descente d'environ 4.5km, mais en terrain enfin plus confortable.
9h 45 à 10h: Refugio de Belagua.
  • (1) Le départ de cette voie est difficile à trouver. Nous sommes restés dans une combe humide jusqu'au premier mur qui se découvre progressivement. Il existe peut-être un couloir herbeux plus commode en amont du col de Larreria, mais nous n'avons pas vu un seul cairn.
  • (2) Cette partie, confuse et raide, est à déconseiller au randonneur qui aura plutôt intérêt à suivre la voie cairnée pour revenir ensuite vers la paroi. Parcours non testé.