mardi 6 décembre 2011

Larrun, lainoan / Larrun dans la brume

Souvenir de Larrun ("La Rhune"),
grimpée dans le brouillard,
avec ma fidèle chienne Chiara, disparue trop vite... (1)
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Cascade peu après le départ de Trabenea (Olhette). 

Petite partie boisée vers 250m. 

Ziburuko Mendi / Montagne de Ciboure,
depuis le GR10.

Larrun Txiki (Petite Rhune) et Zubizia, depuis le GR10. 

GR10, partie empierrée, un peu glissante ce jour-là.
Le brouillard s'épaissit sous le col des Trois Fontaines...

Pause fraîcheur sous la plate-forme du sommet. 

 Au sommet de Larrun, table panoramique. 
Froid, brume et...complicité...

Dans la descente au-dessus du col des Trois Fontaines. 

Col des Trois Fontaines. 

Bergerie rénovée, peu après le col des Trois Fontaines. 

Depuis "Miramar", vue embrumée sur
la Baie de Saint-Jean-de-Luz.

7 mars 2009:
Sortie archi classique vers LARRUN (La Rhune) depuis Olhette - Trabenea, loin des touristes, mais dans le brouillard et avec un peu de neige au sol, pendant l'hiver 2008-2009. Dommage pour le panorama qui s'était bouché progressivement.

Loin de ces soucis esthétiques, Chiara, en bon Golden Retriever, s'était régalée toute la matinée, se jouant des névés, pierres glissantes et autres flaques d'eau...

C'est un peu - beaucoup- en sa mémoire  (1) que j'ai ressorti ces photos embrumées du sommet le plus emblématique du Labourd / Lapurdi et  de la Côte basque... 

Olhette-Trabenetik abiatzen da txango hau.
Ibilbide "klasikoa" eta polita hau da, negu egun batez  joan ditugu (2008-2009). Leku hori bare zegoen, aldi hartan. 

Egun hartan, elur gutxi ikusten zen, LARRUN gainean, eta tontor azpian.
Eguraldi txarra izan arren,  nere zakur eme ondo jostatu zuen du elurretan, urean eta lainoan.

Haren oroitzapenetan argazki horiek izan dira ateratzen... eta presentatu beharra nuen...

mercredi 10 août 2011

Jara avec Chiara ... bere azken itzulia.

Ce sujet est dédié à ma fidèle chienne Chiara,
compagne inoubliable de nombreuses balades,
disparue brutalement en novembre 2011.
Le Mont Jara fut sa dernière sortie en montagne (1)
Zakur eme hori miresgarria zen, ene egiazko laguna.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours. Descente en orange.

Peu après le départ, rencontre fugace entre quadrupèdes...

Munhoa et Oylarandoy un peu couverts par les nuages.

Approche du Jara et de ses installations...

Panneau à 693m

Sommet du Jara
Chiara se repose
près de la table d'orientation hors d'âge...
Bere azkeneko tontorra.

Depuis le sommet du Jara,
vue sur les montagnes du Labourd/Lapurdi.

Dolmen d'Artxuria.

Autza depuis les flancs du Jara, au retour.

Crête Buztanzelai / Astate depuis les flancs du Jara.

Vignes d'Irouleguy/Irulegi, au retour.

Jara depuis la route de Bidarray.

Depuis le sommet du Jara, Pics d'Hauskoa et de Behorlegi,
avec le massif Anie-Trois Rois-Ansabère en toile de fond.
Photo prise lors d'une autre sortie.


Le Mont Jara est un sommet bien individualisé situé au nord de la vallée des Aldudes.

Sa position lui permet de bénéficier d'un vaste panorama par temps clair. Plusieurs itinéraires permettent de traverser le massif dont seul  le versant nord est un peu plus raide. L'itinéraire, que j'ai effectué avec ma fidèle chienne Chiara (1) le 3 août 2011, est court et évident.

Les installations au sommet (pylônes, émetteurs etc..) sont desservies par une petite route que l'on a parfois du mal à éviter si l'on part des alentours d'Irouleguy / Irulegi.

L'ascension du Jara permet également de visiter les dolmens d'Artxuria et d'Arrodondo, classés à l'inventaire des monuments historiques depuis 1957. Il est cependant dommage que ces beaux monuments  soient envahis de fougères à la belle saison...
  • (1) J'étais loin de me douter que cette randonnée serait la dernière  de ma fidèle et adorable chienne Chiara, décédée brutalement en novembre 2011 à l'âge de 4 ans 1/2.  Je lui dédie ce petit reportage  ainsi que tous ceux qui évoquent nos balades complices. "Bihotza hotzez kaskaran / Nago geroaren menturan / Etor bedi primadera  / Kanpoak diten berriz  lora" (M. LABEGUERIE) 

RESUME DU PARCOURS.

Accès route: Depuis Bayonne, prendre la route de Saint Jean Pied de Port / Garazi jusqu' à Saint Martin d'Arrossa, où l'on tourne à droite vers Baigorri / Saint-Etienne -de-Baigorry (D 948). A l'entrée de Baigorry, on franchit le pont à gauche pour rejoindre Irouléguy par la D 15. Depuis le village, suivre la petite route (signalée) en direction du Jara et s'arrêter au bout de 3kms environ, sur une zone plate, peu avant la cote 387 (sur la carte IGN)

0h 00: Départ à 387m: 30T 0639102;4782962. Peu après, on trouve un abreuvoir et un panneau indiquant que l'on se trouve dans une zone pastorale. On suit au Nord la piste balisée en jaune.
0h 15: Bifurcation à 432m; 30T 0639093; 4783194 .
Le chemin se poursuit à droite, donc plein Est, puis s'élève parfois en zig-zags, avant de retrouver le goudron vers 620m.
1h: Bifurcation à 693m, avec panneau "JARA" 30 T 0639077; 4783987.  On retrouve un chemin herbeux agréable.
1h 15: Dernier virage à 755m;  30 T 0639049; 4784413 On s'élève alors plein Sud, puis on retrouve l'asphalte pour quelques mètres avant d'atteindre le sommet.
1h 30 PIC DE JARA, 812m; 30T 0638860; 4784377. Table d'orientation inutilisable car illisible... mais beau panorama par temps clair.

A la descente, ayant l'intention de visiter le dolmen d'Artxuria, j'ai suivi le goudron jusqu'à la cote 400 (barrière et muret protégeant une propriété privée). Après cette zone, 100m environ avant d'atteindre en contrebas un carrefour de pistes, on repère une prairie sur la droite.
On franchit la clôture pour trouver un tumulus de pierres d'environ 15m de diamètre que surplombe le dolmen d'Artxuria à 408m (sur mon altimètre) - 30 T 0640422; 4783301. Ce dolmen,  difficile à distinguer au milieu des fougères en été, est  composé de quatre dalles. La dalle supérieure semble avoir été brisée en deux parties qui ont basculé sur les côtés.

Après avoir rejoint la route (1), il suffit de bifurquer à droite (SO) pour atteindre peu après une fontaine et revenir au point de départ.
  • (1) Au carrefour, on peut aller visiter un autre dolmen, celui d'Arrodondo en suivant d'abord la piste herbeuse au NNO sur environ 500m. On pénètre ensuite dans un bois - le terrain y était boueux en plein mois d'août! - et on franchit une clôture. Après le deuxième virage (à gauche), on repére en contrehaut sur la gauche un muret écroulé que l'on enjambe pour parvenir quelques mètres plus tard au dolmen. 30 T 0640154; 4783760.
Dolmen d'Arrodondo.
_________________________________

2011, abuztua 3:
Jara Baigorri eta Garaziren aldera luzatzen du bere hegia.
Bere tontorrean eraikita dagoen instalazio itsusiak (antenak), Artzamendi edo Jaizkibel gainean bezalako. 
Irulegitik igoera erraza da, eta errepide bat goititzen da tontorreraino. Zorionez, beste xendrak badira mendizaleentzat...
Bista zabalak norabide guzietan... eta instalazioa horiek ahantzi behar da...
Isuraldi hau honetan, bi trikuharriak ageri dira: Artxuria eta Arrodondo; baina udan, landaretza aski handia da inguruetan.

Aro ederra delarik, (2011an, abuztuan), mendi hau ezagutzeko aukera eduki genuen. 
"Guk"?? Nik eta Chiara, ene zakur-eme fidela. Urte berekoan hila dela, 4 urtetan, gaixoa. 
Jara bere azken tontorra zen.
Haren oroitzapenetan erreportaia txiki bat izan dago ...

mardi 12 avril 2011

Crête d'Okabro, jusqu'à Saroberri.

Crête solitaire et exposée,
à consommer avec pas mal de prudence... et de délectation.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours

Pic d'Irau (Iraukotuturru) et arête d'Akerharri
depuis la base de la crête.

Premier (court) replat vers 650m.

Piton contournable par le bois.

Piton "1003" depuis la base de la crête
(partie supérieure)

Robert dans l'ascension de la pointe cotée 1003.

On se concentre...Photo de Robert

Pause récupération/contemplation.

Depuis la crête, vue sur le groupe des 3 pointes,
les plus délicates, dans la partie supérieure de la crête NO.

Zoom sur les 3 pointes délicates.


Portion délicate, avant de basculer sur 
les 2 dernières pointes.


Escalade de l'avant-dernière pointe ("milieu"),
la plus délicate.
Photo de Robert.

 On étudie le cheminement pour
la dernière pointe.

Dernière brèche. Photo de Robert.

Saroberri, cirque NE, depuis la dernière pointe

Zoom sur la partie supérieure de l'arête d'Okabro

Depuis le sommet de Saroberri,
Bizkarze et Orhi.

Au sommet du SAROBERRI, la délivrance.
Photo de Robert.

Massif des Arbailles, depuis le sommet du Saroberri.

Au retour,
brèche sur la crête de Peredikahegi.

Mendibeltz, Artanolatze,
depuis la crête de Peredikahegi

Crête d'Okabro depuis la crête de Peredikahegi.
Au second plan, Okabe.

Crête de Paradekahegi.

Oratoire-Chapelle St Sauveur / Salbadoreko Kapera.

Vestige d'un câble téléphérique qui servait
à l'exploitation du bois (voir note à la fin du sujet)

Crête d'Okabro depuis le vallon de Burdinarane.

Idioiniako Bordak.

9 avril 2011:
Cela faisait longtemps que je souhaitais m'aventurer sur la remarquable et puissante crête d'OKABRO reliant la vallée du Haut Esterenguibel au Mont Saroberri dans la région d'Irati.

En ce chaud samedi d'avril, grâce à une météo favorable et avec l'aide précieuse de Robert, nous avons pu dompter les obstacles de ce parcours pour le moins insolite.

Décrite comme sauvage et "au relief ruiniforme" par Angulo, la crête a été à la hauteur de nos attentes. On notera cependant que la mauvaise qualité du terrain (blocs de conglomérat friable à escalader, parfois masqués de végétation piquante...), rend cette  ascension délicate et exposée. 

Le parcours intégral de la crête (PD sup.), demande en effet une vigilance constante pendant plus de 2h, dans des paysages sublimes. (1) Il se termine par une crête plus facile se terminant au Saroberri, couvert de pâturages.

Nous avons choisi de revenir en boucle par la crête de Peredikahegi qui offre de belles échappées sur le versant NE de la crête d'Okabro. (2)
  • (1) On peut selon Miguel ANGULO  contourner les pointes les plus sévères par des sentes imprécises traversant des dalles inclinées. Mais nous avons choisi de rester toute crête.
  • (2) Diaporama "souvenir" de la journée: Okabro

RESUME DU PARCOURS:
Ascension hors sentier sur terrain délicat (PD sup.).
Nombreux passages d'escalade soutenus et aériens.
Piolet et corde utiles. (1)

NB: par commodité, j'ai choisi de numéroter les pointes ou pitons.
Accès route: Depuis Garazi / Saint-Jean-Pied-de-Port, prendre la D 18 en direction de Mendive / Mendibe et Irati. Monter vers le col de Burdinkurutzeta et quitter la route au niveau du Col d'Haltza/ Haltzako Lepoa pour emprunter une piste pastorale qui descend vers la vallée du Haut Esterenguibel. Après 3,5 kms environ, on se gare au niveau d'Idioniako Bordak (trois bâtiments, ruisseau).

0h 00: Idioiniako Bordak, 494m 30T 0653551; 4770559. On grimpe en face, donc direction Est, sur une vague et RAIDE sente qui se dirige vers quelques blocs posés dans l'herbe. On suit ainsi le cheminement logique de la crête dès le départ.
0h 30: Vers 650m, premier replat avec piton spectaculaire en contrehaut à droite. On le contourne par la gauche en suivant une sente dans le bois pour remonter au Sud puis au SO vers une brèche en terrain découvert.
1h: deuxième replat avec la pointe "1" cotée 805 sur la droite (30T 0653820; 4770044). On y monte sans aucune difficulté.
La voie passe ensuite au col coté 788- 30 T 0653894; 4769936- et se dirige vers le SE en suivant la crête. Celle-ci se redresse et se rétrécit en entrant dans le bois, dans une ambiance "arbaillesque"...
ON PEUT CONSIDERER QUE
 LE PARCOURS DE "SIMPLE RANDONNEE" S'ARRÊTE LÀ.

On grimpe en direction du premier piton "sérieux" coté 904.
Bien qu'il semble possible de le contourner par la droite, nous avons choisi de le remonter intégralement par le fil de la crête (terrain délité demandant de la prudence)
1h 40: Pointe "2", 904 m 30T 0654371; 4769660.
Pour atteindre la pointe suivante, nous avons également suivi le fil de la crête aérienne qui, après une brèche, se raidit progressivement et se termine par une portion couverte d'arbustes.
2h 15: Pointe "3" cotée 1003 - 30T 0654501; 4769573.
Depuis le sommet, on observe au SE les 3 pointes suivantes qui paraissent inaccessibles...
L'ascension de la première pointe de la série, longue et exposée (II), a été grimpée avec l'aide précieuse du piolet (terrain mixte).
2h 40: Pointe "4" à 1048m 30T 0654700; 4769387.
Nous avons traversé une dalle inclinée avant d'escalader la pointe du "milieu", la plus exposée: il faut en effet opérer sur les 10 derniers mètres un rétablissement délicat sur la crête effilée (pas de II+  en rocher instable) (2).
2h 55: Pointe "5" cotée 1094 (30T 0654783; 4769335).
Il a fallu ensuite repiquer vers la jolie brèche rocheuse - voir photo- et rejoindre un peu plus tard une sente que nous avons rapidement quittée pour grimper toute crête jusqu'au  dernier piton, moins délicat.
3h 10 à 3h 15: Pointe "6", 1120m (1111m sur mon altimètre): 30 T 0654857; 4769287.

Le parcours devient ensuite plus "classique": on traverse un délicieux col herbeux pour remonter, direction Est, la crête du Saroberri et admirer son magnifique cirque NE.
3h 40: col avec citerne et abreuvoir à 1255 m 30T 0655255; 4769283. Il ne reste plus qu'à remonter au SE dans les pâturages, jusqu'au sommet:
4h 00: SAROBERRI, 1338m. 30T 0655577; 4769055.

DESCENTE: Nous sommes revenus jusqu'au col (citerne) pour aller rejoindre au NE la crête de Peredikahegi.
Le sentier est -enfin-  bien tracé, traverse une brèche et plonge en direction de la chapelle St Sauveur / Salbadoreko Kapera / Salbatore de Mendibe, construite au XIIème siècle.
Environ 250m avant la chapelle, on oblique nettement à l'Ouest après une construction en ruine- ancien câble téléphérique- (3), pour viser un vallon étroit (Burdinarane). Des sentes raides et confuses conduisent au fond du talweg à 560m environ (30T 0653988; 4770681)
On retrouve la piste pastorale que l'on suit sur environ 300m pour revenir au point de départ
6h: Idioiniako Bordak.
  • (1) Le port des gants peut s'avérer intéressant pour se protéger de la végétation. Mais nous avons choisi de ne pas les utiliser pour mieux assurer nos prises.
  • (2) En cas de doute pour franchir les deux premières pointes de la "série", le contournement devra se faire nettement plus bas car il est risqué à mon avis d'oser un demi-tour dans la partie supérieure.
  • (3) Il s'agit de vestiges de construction d'un câble téléphérique de 13 kms en trois parties qui, de 1927 à 1957, servait à acheminer le bois d'Irati vers la scierie de Mendive. Ces installations ont également servi durant la Résistance. L'exploitation intensive du bois a cessé en 1957. Merci à Xan et à Robert de m'avoir permis de glaner ces précieuses informations.
________________________

2011eko apirilk, 9:
Iratiko mendietarik Saroberri da, Burdinkurutzeta lepoko aldean. 
Igoerarik politena eta gogorrena Okabro gandoratik pasatuta egin daiteke.

Kasu emazu!...gandorra gutxi ezaguna da hau, eta zaila ere bai.
Hastean, Idioinako borda ondotik  xendera txiki bat hautua egin dugu ekialdera, eta laster suntsitu da hau (Mapa ikusi). Igoera gogortzen du lehen puntaraino (904m). 
Lau beste puntak zeharkatu dugu, eta neke nahiko handi bat galdatzen duSoka erabilgarri izan daiteke, bereziki hasiberrientzako menditarrak, bainan ezkalada zailtasun nagusia ez da ene ustez. 
Lur txarra kalitatea lehen arriskua da, segurki .
Azken partea errazagoa da Saroberri tontorreraino (1338mk).

Jaustean,  Peredikaegiko gandor hartu dugu, eta hortik Salbadoreko Kapera aldean pasatu dugu, Burdinarane ibar barna.