samedi 26 décembre 2009

Haltzamendi, Baigura, en deux temps...

... pour cause de météo moyenne,
la traversée de crête attendra le TRES beau temps.

Baigurako mendigunean, hiru puntak lotzen dituen gandorrari, Hegoaldetik iparraldera: Haltzamendi , Laina eta Baigura.
Haltzamendi: ez nuen xantzarik nire lehen igoeran, 2009etan, laino ta hotzan (horri buruz, kontuz laino ta euri egunetan). Urte batzuk geroago, pazientzia pixka batekin, beste bide bat zoragarria  Ekialdeko isurialdea - aurkitu nuen.
Baigura: Mendi ederra da hori, bere komunikazio antena handiagatik gailurrean. 2009 hondarrean, eguraldia txara zen ere. Berdin du, nire zakur ondo jostatu zuen du elurretan eta ur putzuan...

Aroa garbi delarik, bi tontorretik ikuspegia zabala da norabide guzietan, itsasaldetik biarnoko, zuberoako ta nafarroako mendiraino.

1° HALTZAMENDI depuis Ossès:

Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours en jaune.

Haltzamendi depuis la route Louhossoa/Irrissari

Borde à environ 210m.

Près du sommet d'Haltzamendi.
 
Sommet d'Haltzamendi.

Sur la crête d'Haltzamendi.

Pause au sommet.

Haltzamendi, versant Est, au retour.

Vers le col Haltzamendi au retour.

Après le col Haltzamendi, au retour, courte éclaircie...

3 mai 2009:
Cette randonnée "printanière" s'est avérée plus difficile que prévue en raison d'un brouillard épais, très présent depuis le col Haltzamendi.

Pour cette raison (panorama inexistant...), je n'ai pas, avec ma
fidèle et regrettée chienne Chiara, poursuivi la crête jusqu'au Laina.

La montée vers Haltzamendi, outre la voie présentée ici, peut également s'effectuer par l'éperon Est, plus délicat, (la "Voie des Bergers", réalisée en 2013). 


RESUME DU PARCOURS:

Accès route: Depuis Ossès, prendre la D8 en direction d'Irrissary. Au bout d'1,4km, prendre à gauche la petite route qui monte au NO puis au nord (nombreux croisements) jusqu'à un petit col.

0h 00: Col à 180m - N 43° 15'07.7"; W 001°17'04.4". 
On ignore le sentier qui descend en face en continuant une centaine de mètres sur le goudron, avant de repérer un embranchement sur la gauche (OSO): N43° 15'04.2"; W 001°17'19.5". On suit le chemin de terre qui laisse d'abord une grange avant d'atteindre une nouvelle bifurcation.
0h 15: Bifurcation: prendre à droite le chemin caillouteux qui vient d'Ossès et s'élève en forte montée.
0h 50: Borde (Oyhartekoborda) à 391m -N 43° 15'20.1"; W 001° 17'40.7". Le chemin longe une clôture et se poursuit nord-ouest jusqu'à une crête dénudée à 549m. N 43° 15'38.5"; W 001°17'54.3".
Après une ruine, on trouve bientôt un panneau indiquant la direction d'Haltzamendi. Le sentier se poursuit, légèrement sous la crête, jusqu'à un nouveau "carrefour".
1h 30: Bifurcation à 600m, N 43° 15'48.0"; W 001°18'04.6". La voie se dirige vers le SO en direction d'un petit sommet. On peut pousser plus au SO vers un col, ce qui fut mon cas.
1h 45 à 1h 50: Col à 670m
; N 43°15'38.8"; W 001°18'23.9". Par temps clair, on peut monter toute crête en évitant les blocs rocheux. Cependant, en raison du brouillard et du vent, j'ai préféré suivre le sentier vers le Nord, en direction du Col Haltzamendi.
2h 10: Col Haltzamendi, 762m; N 43° 16'22.2"; W 001° 18'21.3". Panneaux.
On s'élève vers l'ENE en direction d'un dernier collet situé à la base de l'Haltzamendi (se méfier du versant Est, vertigineux). En restant près de la crête, on s'élève jusqu'au sommet sur des pentes raides.
2h 25: HALTZAMENDI 818m. N 43° 16' 24.8"; W 001° 18'09.2".
J'étais revenu par le même itinéraire.


2° BAIGURA EN HIVER, depuis le parking de Bordaberria.


Erregelu, depuis le sentier.

Pause canine vers 420m 

Bergerie à 470m (Buztingorrikoborda) 

Couleurs d'hiver sur Ursuia. 

Rochers à la sortie du bois.

Nouvelle pause fraîcheur, près des rochers.

Artzamendi et Mondarrain,
depuis les flancs du Baigura.

Sommet du Baigura depuis la brèche. 

 Irubelakaskoa, Alkurruntz
depuis le sommet du Baigura.

Depuis le sommet du Baigura,
Ortzanzurieta  puis Autza.

  Crête Laina-Haltzamendi
depuis le sommet du Baigura.

22 décembre 2009:
Itinéraire classique, que j'avais déjà effectué il y a fort longtemps en été par les rochers d'Erregelu... mais dans les nuages (!)

J'ai suivi cette fois-ci (hiver 2009) la montée "directe", en commençant la randonnée au niveau de la base de loisirs du Baigura, près de la maison Bordaberria. Depuis quelques années en effet, une base de loisirs s'est installée au pied de cette montagne. Cette installation aura au moins eu le mérite d'interdire à tous (sauf aux riverains) l'accès à la petite route qu'emprunte désormais pendant l'été un petit train.

On trouve également à la base des loisirs des activités de parapente,VTT, restaurant et même... café-théâtre (!). Le quad est interdit... pour l'instant...

Quant aux émetteurs du sommet, ils sont toujours en place, mais le panorama aussi...par temps clair.


RESUME DU PARCOURS:

0h 00: Base de loisirs du Baigura, 295m, à environ 6kms de Louhossoa, sur la route d'Hélette. 
Depuis le petit parking - N 43° 18'33.2"; W 001°16'57.6"- on suit vers le Sud un chemin en légère descente qui laisse aussitôt une borde sur la droite. On franchit ensuite une barrière pour s'élever quelque peu. Après environ 150m, on laisse rapidement le chemin (N 43° 18'28.1"; W001°17'04.6") pour s'élever à gauche sur un sentier assez raide dans les fougères qui conduit à la route bitumée... que l'on aura au moins évitée quelque temps. 
On suit la route jusqu'à la cote 420 et on la quitte pour s'élever à nouveau à gauche (panneaux, N 43° 18'15.8"; W 001°17'17.0") jusqu'à la bergerie "Buztingorrikoborda"  à 470m.
0h 40: On contourne la bergerie par la gauche en suivant le balisage jusqu'à une poutre d'orientation et des panneaux, vers 510m: N 43° 18'06.5"; W 001°17'10.8"
1h: Le sentier, assez raide, se faufile d'abord dans un bosquet de vieux hêtres, avant de contourner par la droite les beaux rochers d'Erregelu.
1h 15: Brèche (736m) - N 43° 17' 48.2"; W 001° 17'30.7", d'où l'on découvre la partie finale du Baigura. On peut monter en diagonale en direction des émetteurs, ou longer les rochers afin de gagner dans un premier temps le sommet d'Erregelu au SE. C'est l'option que j'ai choisie pour atteindre rapidement le:
1h 35 à 1h 40: Sommet d'ERREGELU, 865m - N 43° 17'41.0"; W 001°17'19.6". Constructions un peu moins voyantes que celles du Baigura...
On suit la crête qui s'aplanit nettement jusqu'à une table panoramique. On s'élève enfin jusqu'au sommet principal afin de repérer le cairn sommital entre les 2 émetteurs...
1h 50 à 2h (maximum): BAIGURA, 897m; N 43° 17'25.7"; W 001° 17'34.5".
Panorama immense par temps clair.

dimanche 25 octobre 2009

Ezkaurre

Magnifique sommet,d'accès un peu délicat sur sol humide (!),
aux frontières de la Navarre et de l'Aragon.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours (source croquis: M.Angulo.)

Plan du parcours.

Txamantxoia (ou Pico Maz, 1945m),
depuis le sentier, sous le col Abizondo.

Ezkaurre depuis la hêtraie.

La voie pénètre dans la faille 
et traverse la dalle inclinée.

Lapiaz vers 1900m.

Plateau sommital et traces d'érosion.

Ezkaurre Sud, depuis Ezkaurre, au-delà de la DOLINE.

Ezkaurre, pointe Sud.

Ezkaurre pointe Est (cote 2041), depuis la pointe Sud.

EZKAURRE (2047m) depuis le sommet sud.

Espelunga (2083m)et Alanos (2390m), depuis Ezkaurre Est.

Monolithes (dont "Espolon de los Pastores")
depuis la brèche entre les pointes Est et Sud.
En contrebas, le défilé du Rio Veral.

D'Anie (masqué) à Acherito, Chinebral de Gamueta,
Anzotiello, Chipeta Alto. Plus près, Sierra de Quimboa.

Zoom sur los Riglos depuis le 2ème sommet d'Ezkaurre.

Lakhura depuis les flancs d'Ezkaurre.

Ezkaurre depuis le replat à 1350m, au retour (GR11)

Vallée de Zuriza
depuis les environs du Puerto d'Argibiela.

24 octobre 2009:
Courte mais magnifique ascension d'un "classique" de la montagne navarraise (1). Son panorama est superbe et permet de comparer les beautés respectives des vallées de Belagua, Roncal (Navarre), et Anso (Aragon).
De tous temps, les Basques, de Navarre ou d'ailleurs, ont été attirés par ce massif spectaculaire, isolé aussi bien des cimes de Haute Navarre au Nord-Est que des Sierras aragonaises à l'Est.

Son plateau sommital, raboté par l'érosion et couvert de lapiaz, contraste avec sa face  Nord-Est qui dresse une muraille calcaire de plus de 1000m au-dessus de la vallée. Plusieurs pitons - inaccessibles aux randonneurs- offrent des terrains d'escalade plutôt relevés.
  • (1) Pour les Roncalais, avant la construction de la route Izaba-Zuriza, l'itinéraire débutait dans la vallée de Belabarze, et permettait de gravir le versant Ouest par sa plus grande dénivélation. Un jour peut-être...

RESUME DU PARCOURS:
Ascension courte et assez raide.
Petit passage délicat (fissure oblique) vers 1800m.
Les coordonnées GPS sont en mode UTM-UPS.

Accès route depuis la France: Franchir le Col de la Pierre St Martin (appelé Portillo de Ernaz par les Roncalais) et descendre la vallée de Belagua puis de Roncal/Erronkarri en direction d'Isaba/Izaba. A environ 3 kms d'Izaba, prendre à GAUCHE la route de Zuriza qui conduit en 10 kms environ au Collado Argibiela ou Puerto de Navarra.

0h 00: Collado Argibiela, 1295m. 30T 0677501; 4748317. 
La voie "normale" descend quelques minutes sur le goudron en direction de Zuriza, avant d'obliquer à droite pour rejoindre le sentier du GR11.
Cependant, en raison de l'humidité, j'ai fait le choix de monter par une variante dont le départ est située à l'ONO du col . On franchit une barrière -30 T 0677478; 4748320- , puis le chemin, d'abord assez large et peu pentu, descend quelques instants avant de remonter nettement en effectuant une série de lacets dans le bois. Vue intéressante sur le Txamantxoia (ou Pico Maz), mais plus fermée sur l'Ezkaurre en raison de l'épaisseur de la forêt.
1h 10: proximité du Col d'Abizondo 30 T 0676677; 4747627.
ATTENTION: après le point haut à 1630m environ, ne pas redescendre vers le SO, mais repérer à GAUCHE, au milieu du bois de jeunes hêtres, le sentier du GR11.
On remonte ensuite en zig-zags dans le bois que l'on quitte pour atteindre au Sud la crête dénudée offrant une vue bien plus agréable sur le massif. On rejoint rapidement la base des rochers de l'Ezkaurre, à 1710m (30 T 0676497; 4747427). La voie emprunte le point "faible" du versant en pénétrant dans une longue faille oblique qui traverse les dalles calcaires.
1h 35: Cairn à 1759m: 30T 0676376;4747327. On progresse dans la fissure en assurant les prises de pied (souvent en dévers) et en posant parfois les mains pour assurer son équilibre. Sur sol humide, ce qui fut mon cas, la prudence s'impose.
1h 50: Sortie de la partie délicate à 1868m: 30 T 0676244; 4747227. La voie s'élargit et devient moins raide. On progresse sur des éboulis en suivant les cairns, jusqu'au vaste plateau sommital.
2h 10: EZKAURRE, 2045, 2047 ou 2050m selon les cartes 30T 0676383; 4746764. Borne géodésique. Le panorama, déjà majestueux, peut être complété par les sommets situés à l'Est et au Sud:
2h 15: EZKAURRE (sommet Est), 2041m: 30 T 0676543; 4746718 . Vue sur l'Espelunga et la Sierra de Alano. Après avoir contourné la doline en restant près de la crête, on peut aller visiter la troisième pointe au Sud.
2h 20: EZKAURRE (sommet Sud), 2040m; 30T 0676507; 4746598.
Depuis ces 2 autres sommets, ainsi que depuis la brèche qui les sépare, les vues sont plus vastes sur le défilé du rio Veral, ainsi que sur les rochers de la face NE. L'Espolon de los Pastores, réputé pour ses voies d'escalade, semble tout proche.

Au retour, on suit le même itinéraire jusqu'au col Abizondo (1634m).
Une fois au col, suivre à droite le balisage du GR11 qui descend sévèrement dans le bois (sentier vraiment glissant en automne!!). La pente ne faiblit qu'à partir de 1400m environ.
4h 00: A la sortie du bois, vers 1350m, on atteint un replat: 30 T 0677608; 4747698. Cet endroit agréable justifie une pause, car la face Nord-Est de l'Ezkaurre, ainsi que les forêts qui entourent la base du massif, apparaissent brusquement. Le parcours se termine en douceur dans les pâturages.
4h 15: On retrouve le goudron sous le col d'Argibiela.
____________________

2009, urriaren 24:
Oso mendi ikusgarria Euskal Herriko muga-mugan (Nafarroa eta Aragoi artean). 
Alderdirik ikusgarriena ekialdekoa da, Veral erreka gainean, bere kararrizko amildegi handi ekin. Eskalada behar da isurialde honetan.

Argibiela -edo "Puerto de Navarra"- mendatetik abiatu da ohiko bidea, Nafarroa eta Aragoi artean. Errepidean piskatxo bat jeitsi eta GR-11 hartu eskubitara, kairn batez markatua. 

Hortik txuri gorriak segi bide bezain gogor batean Abizondoko leporaino, baso eder batean. Bide hori Punta Abizondo inguruan pasatzen da, eta gero amildegi makurtuan joan da.

Igoera nahiko maldatsua da eta  "diagonala" delikatua da elurrekin edo lur-busti gainean.

Hiru tontor ditu Ezkaurre, eta azken partea zabala dago.
Ikuspegia  ederra, Zuberoako eta Nafarroako mendi gaineran...eta los Riglos urrunago! Hurbilago, Espelunga eta "Espolon de los Pastores"  agertzen dira.    

mardi 11 août 2009

Jaizkibel, en traversée depuis Pasaia/Pasajes.

Jaizkibel ez da mendi handia, 
bainan itsasbazterreko ibilbide hau 
zaila bezain zoragarria da... 
Le Jaizkibel est un petit sommet, mais 
cette randonnée littorale est aussi rude que merveilleuse...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Port de Pasaia Donibane/Pasajes San Juan.

Rue de Pasaia

Maisons aux façades "militantes"
de Pasaia Donibane/ Pasajes San Juan.

Crête au-dessus de Pasaia, après le phare.

Dalles obliques au-dessus de l'océan.

Roches sculptées par l'érosion.

Vallon au-dessous du bois et des pâturages de Mitixola.

Côte découpée, depuis l'anse de Grantanko.

Les rochers de Kostatxiki.

Croix commémorative près de l'ancienne pêcherie d'algues.

Passage délicat sur une dalle, au-dessus de l'ancienne pêcherie.

Enorme faille... heureusement contournable.

Vue sur les alentours de la Punta Biosnar.

5 août 2009:
Cette longue randonnée au-dessus de l'océan, en partant de Pasajes/Pasaia, permet d'effectuer une traversée (Sud-Nord) du massif de Jaizkibel sans toutefois en toucher le sommet. Le parcours utilise en permanence un sentier balisé par le club Vasco de Camping de Donostia/San Sebastian.

Certains passages, situés à quelques mètres à peine de l'océan, demandent une attention soutenue et un pied sûr. D'autres sont protégés par des câbles de fortune (!)...d'autres enfin impraticables à marée haute! Aussi, cette course ne peut être conseillée aux débutants, d'autant qu'elle totalise presque... 1400m de dénivelé pour une altitude maximale de...300m, atteinte sur la fin du parcours, sur les flancs du Jaizkibel.

Les paysages sont magnifiques et le coin peu fréquenté en dehors de quelques pêcheurs. On y trouve notamment des roches dessinées par la mer ou l'érosion, dont certaines sont fragiles et doivent être protégées. (1)
  • (1) Un projet  "pharaonique" d'extension du port industriel de Pasajes a été sérieusement envisagé pour "remplacer" (!!) ce petit paradis à partir de 2013-2014. Ce serait un véritable désastre...  à moins que... 

RESUME DU PARCOURS:

NB: Notes et coordonnées GPS indiquées à partir d'observations sur le terrain.
Le nom des sites a été relevé sur le remarquable article de Txomin LATXALT paru dans "Pays basque magazine", édition 2009: "les sites incontournables du Pays basque". Merci / milesker à Eric et Pierre de m'avoir fait connaître ce petit paradis...

Accès route: Nous avions "posé" deux voitures:
* L'une au port de Pasaia/Pasajes que l'on atteint depuis la France, puis Hondarribia / Fontarrabie par la longue route de montagne qui franchit l'Alto de Jaizkibel;
* L'autre sur cette route de montagne, au dessous de l'Alto de Jaizkibel, vers 300m. Une piste démarre à droite en venant d'Hondarribia (pierre de moulin portant l'inscription: "Erentzin Zabala").

0h 00: Port de Pasaia/Pasajes N 43° 19'44.8; W 001°55'19.4". 
Aller au bout du Port en suivant la route balisée en blanc (2 traits que l'on retrouvera sur une grande partie  du parcours). Un chemin se dirige vers un carrefour (panneaux) puis monte sévèrement.
0h 30: Sémaphore. Le sentier devient brusquement aérien et un premier câble (N 43°20'06.1"; W001°55'20.8") sécurise un passage. La crête laisse apparaître des sculptures naturelles surprenantes.
1h 15: pâturages de Mititxola. Le sentier traverse le bois - N 43° 20'20.1"; W001°53'59.7"- et descend vers le barranco de Grantanko, avant de rejoindre une petite anse (1h 50). Après une rude montée, il atteint un point haut:
2h 30: Kostatxiki, 184m - N 43°20'31.2";W001°53'39.6". Une nouvelle descente vers un ravin conduit à une petite construction (station de pompage?). Le sentier s'élève ensuite à droite (éviter d'aller tout droit)
3h :Txakilari N 43°20'40.1"; W001°53.21.1": beau belvédère sur l'étendue rocheuse d'Arabatza. On descend progressivement vers le rivage, en laissant d'abord une croix commémorative. Il faut ensuite franchir une dalle où le sentier a été habilement sculpté (voir photo). Passage dangereux par temps humide. On atteint ensuite une cabane en bois aménagée et les ruines d'une ancienne pêcherie d'algues. N 43°20'59.6";W001°52'56.4".
3h 30 : Une piste remonte le long de l'océan et bifurque rapidement à gauche. Le sentier descend alors vers la faille Akerregi (franchissable avec corde, anneau en place), mais il est préférable, juste avant de parvenir à une cabane, de la contourner par la droite.
4h: Passage rocheux de Tximistakurrala avec de magnifiques sculptures dessinées par le vent et les embruns : N 43°22'00.3"; W001°52'11.9". Plus loin, les falaises de Labetxu présentent également des formes originales évoquant un labyrinthe.
5h 45: On parvient à la pointe Turroia avec de nouveaux rochers sculptés et une voûte paraissant bien fragile. Le sentier retrouve un bois jusqu'à un point haut (magnifique vue sur la côte N 43° 22'11.8"; W001°51'46.7"):
6h: Falaise d'Erentzin, que l'on parcourt sur un impressionnant chemin en balcon. Au terme de celui-ci, on descend à l'aide d'un câble (très raide) vers la crique d'Erentzin Portua/ port d'Erentzin qui semble avoir abrité une pêcherie d'algues. 
Le balisage se perd un peu, puis le sentier file tout droit vers la forêt, descend vers l'Océan où l'on franchit une partie très proche de l'eau, certainement dangereuse à marée haute. (N 43°22'28.2"; W 001°51'23.5"). On peut prolonger jusqu'à la Pointe Biosnar ou revenir un peu plus tôt en remontant dans les rochers en direction d'une piste que l'on suivra vers le SE, en constante montée.
7h 30 à 8h: Terminus de la piste sur le versant nord du Jaizkibel. N 43°21'43.4"; W001°50'04.7".
____________________________

2009, abuztua 5:
Itsasbazterreko txangoa eta mendiko ibilbidea denbora berean!
Erraten ahal dugu milesker clubari "club Vasco de Camping de Donostia/San Sebastian": haien ibilbidea ondo markatua da, eta hola berriz bizi da itzuli zahar hori. 
Koloreak eta paisaiak miresgarriak dira, itsas-bazter joanik, arrantza bizpahiru leku ondoan (alga), eta amildegi bazterretik pasatzean ere, askotan.

Aski zaila da ibilbide hori, bereziki hasiberrientzako "menditarrak", eta kontuz ibili behar da pasabide batzuetan.

Memento goxoa pasatu dugu egun erdian: bidean, bainu luze bat hartu dugu, freskatzeko !