dimanche 3 février 2008

Buruxieta: S.O.S d'aventuriers en détresse...

... ou comment galérer
en cherchant vainement le Xardekagaina!!
Cliquer sur les photos -diapos -pour les agrandir.
 Passerelle d'Holzarte.
Jusque là, tout va bien...

 Gorge d'Oladibia depuis la passerelle.
Qui ne saute pas n'est pas...

 Cathédrales d'Amubi, depuis le bois de Beltzurti.

 Cathédrales d'Amubi, vue partielle.

 Crête d'Otsogorri (?) depuis les flancs de Buruxieta.

 Equipier désabusé, dans la montée finale de Buruxieta.

 Pic d'Orhy depuis Buruxieta.

Xardekagaina, face NE, et pic de Pista, depuis Buruxieta.
A gauche, pointe de Burustola et au fond, épaule NE du Kartxela.
Merci à M. Angulo de m'avoir donné ces précisions.


Pointe de Buruxieta.
Venez à moi, humbles mortels...

Ouf! Ce sera pour une autre fois...

10 août 1989:
La rando galère, le rendez-vous manqué par excellence... Le genre de péripétie qui "forge" le mental à défaut d'améliorer le sens de l'orientation...

L'idée de départ de cette très ancienne randonnée était d'aller au Xardekagaina, par la passerelle d'Holzarte et la belle cascade de Pista. Seulement voilà, guidés par notre jeunesse et une bonne dose d'insouciance...ou inconscience, nous réussîmes à accrocher un autre versant, sans même l'excuse du mauvais temps!! (heureusement, d'ailleurs, le soleil fut notre seul allié...).

Reconstituons (à peu près...) les étapes de ce périple burlesque:
* Départ de l'auberge Logibaria pour la passerelle d'Holzarte de bon matin. Jusque là, pas d'erreur, nous trouvons le parking du premier coup et sans boussole...;
* Arrivée dans des temps raisonnables à Holzarte, avant de traverser la passerelle branlante qui accélère la digestion (!) du petit déjeuner...Qui ne saute pas n'est pas...
* Certainement aveuglés par le spectacle et la perspective de l'une des plus belles courses des Pyrénées basques, nous voilà lancés sur un sentier dans la forêt, puis -à droite- sur le large chemin forestier.
* Le topo était pourtant formel: après un pont discret, lorsque la piste devient presque plate, chercher sur la gauche une sente qui s'élève, d'abord en forêt, et la remonter pour se diriger vers la cascade de Pista.
* Que nenni!! Nous ratons l'embranchement, filons tout droit sur la piste boueuse qui monte, descend, bifurque et ne trouvons âme qui vive...
* Nous revenons parfois sur nos pas, conscients (!) que nous nageons en plein potage, mais plus l'heure avance, plus nous doutons...
* De guerre lasse, dans un sous-bois bien sombre, nous quittons la piste d'Amubi et nous engageons sur un large sentier couvert de feuilles (1) qui descend sur la gauche. Il se perd parfois, remonte même dans la forêt (bois de Beltzurti).
Alors, dans un élan aussi stupide que "musclé", nous décidons de "couper" afin d'atteindre ce que nous croyons être l'autre versant de Pista...
Erreur...nous voilà engagés sur une pente humide et fort raide, jonchée de bois morts. Nous nous agrippons tant bien que mal aux arbres encore debouts, mais ils s'avèrent peu fiables et ont tendance à nous entraîner vers le fond du ravin! Dans l'aventure, je parviens, une jambe coincée sous une souche, l'autre pendante dans le vide, à photographier les "cathédrales" d'Amubi..
* Au terme d'une dégringolade contrôlée et après avoir débarrassé nos chemises des feuilles et autres toiles d'araignées, nous retournons sur nos pas (!) en direction du bois d'Holtzarte. Nous trouvons un vague sentier qui vient buter contre une paroi rocheuse et fait place à une pente raide mais ensoleillée.
* Nous croyant sauvés, nous grimpons allègrement la pente qui offre des échappées, sur l'autre versant, sur le Pic d'Orhy / Orhi.
* La pente herbeuse s'avère très raide, au-dessus du bois, et toute glissade serait aussi malvenue...que fatale !!
Après une petite pause pour faire le compte de nos errements (!) , j'aperçois mon appareil photo, bien calé dans sa housse, qui dégringole, tout seul, sans prévenir!! Me voilà lancé à ses trousses au risque de dévisser une centaine de mètres plus bas!! Heureusement, je récupère l'appareil en état de marche et remonte à quatre pattes, sous l'oeil médusé de mon équipier... allongé et occupé à fumer un cigarillo.
* Nous choisissons de monter jusqu'à la crête (2) et soufflons à nouveau. La vue sur le Xardekagaina est superbe... même si nous ne savons pas encore qu'il s'agit de lui ! Comme pour les "Cathédrales" d'Amubi, nous aurons au moins un angle de prise de vue particulièrement insolite!
* L'après-midi étant bien entamée (et nous avec!), nous avons ENFIN une bonne idée, celle de retourner au point de départ pour en finir avec cette aventure digne de Vidéogag.

Le retour sera -heureusement- plus calme et la cueillette d'un ou deux gros cèpes calmera un peu notre frustration... Le soir, à l'Hôtel Despouey de Larrau, le cuisinier acceptera de préparer les champignons acquis de haute lutte...

Nous finirons, une paire d'années plus tard, par avoir raison de la cime tant convoitée: Xardekagaina 
  • (1) La zone comporte, autour des Gorges d'Olado, près desquelles nous avons gambergé, des dalles calcaires obliques couvertes de feuilles et de glaise qui constituent des toboggans mortels (disparition de plusieurs promeneurs, selon Miguel Angulo). Il ne faut donc jamais quitter la piste... sauf évidemment si l'on trouve le sentier de Pista...;
  • (2) Nous étions bien, toujours selon Miguel Angulo que j'ai eu l'honneur d'interroger quelques mois plus tard, au sommet de Buruxieta (Buruchieta sur la carte IGN), après les détours que l'on sait...et à quelques hectomètres du chemin menant au cayolar de Buruxieta.
_______________________

1989, abuztua 10:
Xardekagaina (1): ez dugu xantza handirik izan mendi honekin gure lehengo entsegua zahar-zaharra... eta azkenean, Buruxietaraino igo gara!!!!
Mendian esperientzia gutxi genuen, eta ibarran tronpatu genuen, turistak bezalako!
Bi ordu bete inguru noraezean ibilita, Beltzurtiko ta Holzarteko baso artean ibili gara. Eta gero, ekialdeko malda gogor-gogorra igo gara, bidexka gabe.
Zorionez, eguraldi ona zen egun hartan eta bizpahiru onddo atzeman dugu, itzulian.

Bertatik  bistak izugarriak dira... bereziki Xardegaina "zuzenean", kilometro bat urrunago!...

Aucun commentaire: