jeudi 28 février 2008

Argintzo, Okoro, au coeur de l'hiver.

Superbes belvédères en Pays Quint / Kintoa,
à grimper de préférence en hiver.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Crête de Lohiluz, depuis la sortie de la forêt.

Peña Alba.

Zoom sur Autza.

Abri franquiste (bunker?) près de la crête de Lohiluz.

Enekorri depuis Lohilutz.

Lohiluz ou Peña de los Generales.

Compagnon équilibriste sur la clôture du Kintoa.

Argintzo ou Lohilurzeko Harria.

Sommet d'Argintzo ou Lohilurzeko Harria.

Cromlech près du col d'Argintzo.

Artsal, Okoro et au loin Saioa.

Adi depuis le col d'Argintzo.

Okoro depuis les environs du col d'Artsal/Artsalgo Lepoa.

Depuis le sommet d'Okoro, Ortzantzurieta,
puis sommets aspois au loin. A droite, Adi.

Saioa depuis le sommet d'Okoro.

16 février 2009:
Superbe parcours de crête, facile par temps clair ... et en absence de neige.

Pour corser quelque peu cette sortie, esprit de contradiction oblige, nous avons justement choisi une belle journée d'hiver, enneigée dès le départ qui se situe au-dessus du hameau d'Esnazu, en bordure du Pays Quint / Kintoa.

Le massif d'Okoro, principalement constitué de vastes pâturages et de larges cols, est surtout connu pour ses vestiges mégalithiques ainsi que pour les quelques traces des guerres carlistes près de la "Peña de los Generales" notamment (1)... sans compter les abris franquistes encore plus récents ...

Mais c'est surtout son panorama, du fait de la position excentrée du massif qui justifie le déplacement...par temps clair évidemment...
  • (1) Le carlisme était un courant royaliste traditionaliste opposé aux Libéraux au pouvoir en Espagne. Défenseur  de la religion catholique et des droits locaux (Fueros ou Fors), il fut l'allié objectif du mouvement basque nationaliste lors des 2 guerres carlistes (1833-1839 et 1872-1876). Malgré quelques notes relevées ici ou là, il semble que les "abris" que l'on trouve sur le massif d'Okoro soient rarement carlistes, mais le plus souvent datés de l'époque franquiste. Seule la "Peña de los Generales" commémore avec certitude un épisode de l'une des guerres carlistes, sans vestige apparent (à ma connaissance).

RESUME DU PARCOURS:
Les temps sont donnés en tenant compte de l'enneigement.
NB: coordonnées GPS  en format de position hddd°mm'ss.s", 
selon le système géodésique WGS 84.

Accès route: Depuis Baigorri, suivre la direction Aldudes/Urepel. Avant d'arriver à Urepel, prendre la D58 en direction de Pampelune / Iruñea. Traverser le village d'Esnazu puis, à 1,5 km environ de la frontière, au niveau du col de Galarze, prendre à droite une piste qui grimpe en lacets vers le SO. Se garer à environ 870m lorsqu'elle n'est plus goudronnée.

0h 00: Petit emplacement à 873m; N 43°03'53.0"; W 001° 27'21.9''. 
Suivre la piste (proche au départ de la BF 135) en contournant l'Abraku par la gauche. On trouve une portion cimentée dans la forêt, plus agréable si elle est couverte de neige...
0h 25: A 977m d'altitude - N 43° 03'44.8"; W 001° 28'19.7" - , juste avant que la piste ne redescende, prendre à gauche, donc vers le SSO, une sente se dirigeant vers la crête. On remonte vers celle-ci en zig zag jusqu'à atteindre un point haut situé à 1020m.
0h 40: Crête du Lohiluz, 1020m; vue magnifique sur les sommets d'Enekorri au SE et les Peñas d'Argintzo à l'Ouest. La voie est évidente et rejoint bientôt la 2ème pointe du Lohiluz ou Pointe méridionale, dont le sommet (1159m) surplombe une construction qui servait probablement d'abri pendant les guerres carlistes (?)... ou napoléoniennes (source= L.P. SANTIAGO, à confirmer). Il est possible de monter ensuite vers la 1ère pointe, également appelée "Peña de Los Generales" (1164m)
1h: Nous avons choisi de redescendre d'abord légèrement à l'O-SO en direction de l'Argintzo, puis, en raison de la couche de neige recouvrant le GR11 situé à flanc, de monter directement vers le sommet, en longeant la clôture du Kintoa/Pays Quint. La neige, puis les blocs rocheux de plus en plus imposants, ont agrémenté le parcours jusqu'au:
1h 35: Sommet d'ARGINTZO, 1213m N 43°03'33.1"; W 001°29'19.7", également nommé LOHILURTZEKO HARRIA. Magnifique vue s'étendant des sommets aspois jusqu'à la côte basque. Nouvelle descente vers le col d'Argintzo où l'on découvre rapidement un superbe cromlech ainsi qu'une vue saisissante sur l'Ahadi (ou Adi). On longe la clôture et quelques postes de chasse à la palombe, sans problème jusqu'au col de Bustalmurru.
2h: Col de Bustalmurru, 1168m (panneaux); N 43° 03'08.4"; W 001°29'42.8". On peut ensuite monter directement au S-SO vers l'Artsal, ou le contourner par la droite (sentier) et filer plein Ouest vers le sommet du massif qui nécessitera de franchir la clôture au dernier moment...
2h 15 à 2h 20: OKORO 1259m. N 43° 03'04.2"; W 001°30'19.8". Vue magnifique et immense par temps clair.

Nous sommes revenus par le même itinéraire.
________________

2009, otsaila 16:
Larre eremu zabalak erdian dago Okoro, eta pagadia ikusten dira behe aldean.  
Bere "auzo" Argintzo tontor harritsua ederragoa da ene ustez, bainan kontuz  neguan, bereziki elurrekin... 
Artzalgo lepoa gero, elurra atzeman genuen bidexka gainean (motz eta hertsi parte bat).
Muga zaharretik gertu gelditzen da. Lurrean erdi ezkututako porlanezko gotorlekuak ikusten dira.
Historiaurreko arrasto ugari dira ere inguruan.

Milesker Robert zure laguntza beroan egun hartan!

"Kintoa":
Adi eta Okoro mendiek "Kintoa" izeneko eremua mugarritzen dute. 
Kintoako estatutua beti partikular izan zuen, mendeetan.

Nafarroako konkistaren ondoren, tirabira askoren ondotik, 1856ko Baionako Itunaren bidez gaur egungo muga ezarri zuten.

2 commentaires:

jefoce a dit…

Belle balade lagrole, felicitations pour ton reportage.

Lagrole a dit…

Milesker bihotz bihotzez Jefoce.
Gero arte.