lundi 6 janvier 2014

De Gorramendi à Akomendi/ Gorramenditik Akomendira

Balade hivernale  ventée mais sans difficulté
le long des crêtes, en "pays" de Baztan.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours en bleu.
Petite variante (rouge) au retour.

Gorramakil, Otanarte et Gorramendi,
depuis la route d'Otsondo.

Alkurruntz depuis les hauteurs d'Itzulegi.

Saioa depuis la piste du Gorramendi.

Depuis le sommet d'Aizpitza, le Gorramendi.

L'un des cromlechs de Mastrugain.

Depuis les flancs du Gorramendi,  Buztanzelai  (à gauche),
puis montagnes d'Ossau au loin (Gabizos notamment)

Autza depuis les flancs de Gorramendi.

Flanc SO de Gorramendi.

Alto Aizpitza, en montant vers Gorramendi.

Regard en arrière sur Gorramendi, depuis le flanc d'Otanarte.

Sommet d'Otanarte.

Depuis Otanarte, Gorramakil.

Sommet du Gorramakil.

Sommets du Baztan, dont Anchestegi- Lizartzu,
depuis le sommet de Gorramakil.

 Irubelakaskoa (Alkaxuri)
 depuis le sommet d'Akomendi ou Barda.

Depuis le sommet d'Akomendi ou Barda,
regard en arrière sur Gorramakil et Otanarte.
A gauche au second plan, Autza.

 Depuis la crête nord du Gorramakil, au retour,
Iparla et vallée d'Urrizate / Urrizateko harrana.

 Sommet du Gorramendi, au retour.

Depuis le sommet de Gorramendi,
Autza et massifs du Baztan.

Zoom sur pic d'Orhi, depuis la descente de Gorramendi. 

 Depuis la descente de Gorramendi,
Larrun et baie de St Jean-de-Luz/ Donibane Lohitzun..

Depuis la descente de Gorramendi,
Amaiur / Maya et valle de Baztan.

31 décembre 2013:

Dernière sortie de l'année en direction de l'ensemble Gorramendi-Otanarte-Gorramakil, depuis le col Itzulegi / Itzulegiko lepoa. Ce massif est le premier des Pyrénées situé au-dessus de 1000m, en venant de l'Océan Atlantique.

Malgré un fort vent du Sud, bien froid au départ (!), nous avons pu, avec ma chienne Hanna, pousser jusqu'à Akomendi (ou Barda), où les rafales étaient insupportables. Le matin, les plaques de neige fraîche ont donné une touche hivernale à cette balade, avant un léger redoux d'après-midi.

Les anciens bâtiments militaires américains (base de surveillance aérienne) ont été démantelés sur  le massif de Gorramendi, mais ont fait place à des installations à peine plus esthétiques (relais TV, télécommunications...). Fort heureusement, le paysage devient beaucoup plus sauvage à partir de Gorramakil, jusqu'à Akomendi et Irubelakaskoa.


RESUME DU PARCOURS:

Accès route depuis Dantxaria: suivre la route d'Elizondo et de Pampelune / Iruña qui monte jusqu'au col d'Otsondo. Juste après le col, prendre à gauche la direction du Gorramendi. Après 7kms environ, se garer au col Itzulegi.

0h 00: Col Itzulegi / Itzulegiko Lepoa, 715m30 T 0625610; 4786037.
J'ai suivi  la route pendant environ 1km vers le Sud, pour la quitter juste avant la table d'orientation située au pied de l'Alto Aizpitza. En grimpant tout droit dans l'herbe, on gagne rapidement ce modeste sommet "orné" d'un pylône. On remarque au sud les premiers cromlechs de Mastrugain.
0h 45: ALTO AIZPITZA, 959 ou 965m; 30T 0626250; 4784429.
On descend alors au Nord vers une combe, puis on remonte en direction du Gorramendi, à droite d'une clôture et de deux bassins. On passe près d'autres cromlechs (panneaux), puis on  s'élève vers Gorramendi que j'ai laissé sur la gauche pour me diriger à flanc vers Otanarte.
1h 20: OTANARTE ou Gerestegi, 1064m; 30T 0626706; 4785826. Les installations (relais téléphone-TV, bâtiment imposant, clôture)  gâchent ce sommet qui bénéficie pourtant d'un panorama très vaste sur les Pyrénées basques et béarnaises.
En continuant sur la crête au NE, on ne tarde pas à apercevoir le dernier sommet de la série. On rejoint dans les derniers mètres  la piste dégradée, difficilement évitable.
1h 45: GORRAMAKIL, 1082 ou 1087m, point culminant du massif; 30T 0627303; 4786290.
Pour aller vers Akomendi, il faut alors suivre vers le NNE un large sentier (balisage orange) qui descend ensuite  le long de la crête d'Alkaplanta. 
2h 10: Burdimotz lepoa, 893m; 30T 0627929; 4787598. (1). Le sentier d'Akomendi est évident et mène en quelques minutes au sommet.
2h 20: AKOMENDI (ou Barda), 949 ou 954m; 30T 0628005; 4787943. Les rafales de vent devenant très violentes, je n'ai pas poursuivi jusqu'à Irubelakaskoa.

Au retour, j'ai suivi le même itinéraire afin de passer, en fin de parcours, au sommet de GORRAMENDI, 1071m; 30T 0626202; 4785297
En descendant sur son flanc SO (assez raide, roches parfois instables), on raccourcit quelque peu le trajet retour, avant de retrouver le bitume environ 500m au-dessus d'Itzulegiko lepoa.
  • (1) A gauche de Burdimotz lepoa, on aperçoit l'ancien chemin qui se dirige vers Itzulegi.
--------------
2013ko abenduaren 31:
Gorramendi, Otanarte eta Gorramakil ezberdin eta hurbil-hurbilak dira, baina mendiguneko hori "Gorramendi" izena bakarra da. 

Goikoan, eraikin militarrak eraitsi ziren, bainan antenak "modernoak" ezarri dira, bereziki Otanarte / Gerestegi gainean. 

Asfaltatutako bide batek pasatzen da Otsondo lepotik Gorramakil - raino. Interesik gabeko hautua bat da hau, ene ustez. Itzulegiko lepotik abiatu dugu txango hori luzatzeko, eta horrela elur pixka bat ikusi dugu lurrean.

Lehen tontorra  "Alto Aizpitza" deitzen da, Mastrugain harrespilak ondo-ondoan.

Gorramakil ondotik, Akomendi - edo Barda - norabidean nire aukera egin dut, Alkaplanta gandorraren luzera... haize oso gogor ekin...

2 commentaires:

Frantz Thille a dit…

e me suis perdu seul sur le Gr 10 il y a une semaine (juillet 2014) au col d'Irparla dans le brouillard, je suis descendu dans la pente,n'arrivant plus à remonter j'ai continuer à descendre dans une pente de plus en plus abrupte j'ai contourné un à pic en zone forestière et réussi à descendre sur une zone plus plate et forestière qui devait être accessible autrefois. Elle est aujourd'hui cernée de fougères et de ronces rendant la progression très difficile, je m'en suis sorti en sang. Sur ce replas il y avait un cercle de pierre dréssées très bien formé sans pierre manquante en parfait état, contrairement aux chromlech que j'ai vu par exemple à Iraty ou au col de la Mehatché. d'un diamètre plus petit peut être 4 mètres maxi. Toutes les pierres sont jointives et au milieu il y a des dalles. Je pense que ce monument présente un intérêt historique. Lorsque je me suis sorti de cette mésavanture, j'étais après gorramendi ou j'ai déjeuner dans une ferme. Je serai capable de retrouver ce lieu d'accès très difficile non par sa position il devait exister des chemins autrefois mais les fougères et les ronces rendent la progression difficile. Je suis persuadé qu'il n'est pas répertorié Je suis moi même historien et professeur agrégé mais peu au fait de cette période.
Frantz thille 0661485783 frantzthille@gmail.com je ne sais pas si ce commentaire a été enregistré

Lagrole a dit…

Bonjour et merci d'intervenir sur mon petit blog. Découverte très intéressante en effet qu'il faudrait soumettre à Jacques BLOT, auteur d'un ou deux ouvrages, ainsi que d'un blog sur les vestiges de cette période, surtout versant nord. Sinon, en versant sud, il faudrait s'adresser à mon avis à la mairie d'Elizondo (vallée du Baztan) pour creuser cette question.
Concernant votre périple, vous avez semble-t'il dévié dans la vallée d'Urrizate, quelque part entre Col d'Iparla et col d'Harrieta. Cette vallée, déjà très sauvage en hiver -cf mon reportage sur "Iparla et Tutulia par le vallon 'Urrizate"- possède en été une végétation inextricable.
En tous cas n'hésitez pas à me tenir au courant si vous avancez dans vos recherches.