vendredi 29 avril 2016

Pic Jora, sauvage et rude souletine

Ascension courte mais très raide,
au coeur de la Soule sauvage.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Départ de la piste: regard en arrière
sur la barrière d'accès à la ferme Ürrüsterria.

Barrière rouge, à gauche de la ferme.
Au-dessus, le vague chemin se termine... au bout de la prairie...

Dans la rude montée vers la crête,
regard en arrière sur la pente de fougères.

Passage raide sous le piton de droite, coté 859m.

Depuis la montée, vue sur la vallée de Larrau / Larraine.

Depuis le collet à l'entrée du bois,
piton coté 859.

Pause peu après l'entrée du bois.

Depuis la crête boisée, partie rocheuse à remonter.

Milieu du ressaut en terrain mixte.

Dernière pente avant le sommet.
Les 2 options sont tout aussi raides...

Sommet du Pic Jora ou Jaura.

Borne géodésique datée de 1949,
au sommet du Pic Jora ou Jaura.

Du sommet du Pic Jora, 
suite de l'arête nord / Errekabeltza.

Du sommet du Pic Jora, 
versant Est rocheux et vertigineux.

De la brèche située à gauche (N) sommet du Pic Jora, 
vallée de Ste Engrâce / Santa Grazi.

De la brèche située à gauche (N),
le sommet du Pic Jora.

Du sommet du Pic Jora, 
vue sur la pente de montée... et de descente.

Dans la descente, avant de basculer à droite.

Vautour fauve.

Les Arbailles au loin.

Exemple de pente (!..) du Jora.

Arthano / Escaliers depuis le milieu de la descente.

Les nuages se déchirent
 au-dessus du Pic d'Orhy / Orhi.

Retour à la pente couverte de fougères,
au-dessus d'Ürrüsteria.

Retour au-dessus d'Ürrüsterria, dans les ronces...

Près de la ferme Ürrüsterria.

Réconfort à Santa Grazi...

Jora, vue générale du versant SE,
depuis la route de Ste Engrâce / Santa Grazi.

29 avril 2016:
Sortie courte mais marquante dans l'univers sauvage de la Haute-Soule /Basaburua, en compagnie de ma fidèle chienne Hanna, plus "toutou terrain" que jamais en ces lieux chaotiques...

Ce "petit" sommet rocheux aux topos bien rares voire inexistants (!..) ne peut laisser indifférent l'amateur de crêtes solitaires et escarpées. Mais du fait de la raideur de ses pentes et de l'absence de sentier, sa fréquentation est très faible tout au long de l'année. On y évolue donc avec prudence... et patience.

Le beau temps et un sol bien sec sont évidemment nécessaires pour grimper au Pic Jora, que ce soit  par le nord-ouest comme ici, ou par sa crête sud, apparemment plus dégagée mais en rocher douteux.

Sa position, entre les vallées de Ste Engrâce / Santa Grazi et  Larrau / Larraine, lui permet de bénéficier d'un superbe panorama... quelque peu bouché lors de ma sortie.

De là à dire que j'y reviendrai...


RESUME DU PARCOURS:
Ascension courte, mais très raide et hors sentier.
A éviter absolument sur sol humide.
(Bonnes chaussures et bâtons indispensables)

Accès route: Depuis Licq/Ligi, on prend d'abord la direction Ste Engrâce-Larrau. Au rond-point (bifurcation), on suit la route de Larrau/Larraine sur 2km, puis on traverse à GAUCHE le pont d'Askaray / Askarai zubia à 313m30T 0671022; 4767173-, à hauteur du panneau "Mainolaborda".
Emprunter la piste pastorale (raide), pendant 3,3 kms, jusqu'à la cote 617, d'où s'élève - à gauche- le chemin de la ferme Ürrüsterria (Urrusterry sur la carte IGN) (1). J'ai choisi de stationner à cet endroit, sur la droite de la piste.

0h 00: Petit replat en bordure de piste, à 617m; 30T 0671494; 4766216. 
Après avoir ouvert - et refermé...- la barrière, on remonte au nord la piste jusqu'à la ferme Ürrüsterria. 
Arrivé(s) à son niveau, on passe une nouvelle (double) barrière et on s'élève à gauche du bâtiment principal sur un chemin herbeux fermé par une nouvelle et dernière barrière, de couleur rouge. 
On la franchit à 688m -30T 0671689; 4766385- pour suivre au nord un vague chemin. Celui-ci contourne par la gauche une prairie protégée par une clôture récente, s'incurve à droite / NE... et vient buter sur une clôture plus ancienne.
0h 20 environ: Clôture dégradée que j'ai pu franchir à 720m; 30T 0671749; 4766417.
Il n'y a d'autre choix que de monter directement, direction Est, en évoluant entre la lisière du bois et la crête dominée par deux pitons. La pente est très raide et le terrain incommode: fougères, ronces. On devine la trace d'un ancien sentier près du bois, mais celui-ci est envahi par la végétation...
0h 40 environ: collet à 810m (2); 30T 0671998; 4766393, à droite du piton (coté 859) qui nous domine, et où il est inutile d'aller, sauf si l'on veut profiter du point de vue sur la vallée de Larrau / Larraine.
On entre dans le bois en visant la crête direction SSE. 
On trouve des traces d'un vieux sentier qui se perd à proximité de la crête, alors que la voie se raidit et atteint la base d'un ressaut.
1h environ: ressaut en terrain mixte - herbe et rochers- à 954m; 30T 0722146; 4766141.
On le gravit prudemment (sol sec indispensable) et on rejoint un petit piton boisé d'où l'on voit la dernière partie de la crête.
On remonte celle-ci direction SE en zigzagant sur une pente herbeuse toujours raide.
Le sommet principal est flanqué, à droite, de son antécime sud.
1h 30 à 1h 45 selon conditions: Pic JORA ou Jaura, 1069m; 30T 0672335; 4766029. Borne géodésique datée de 1949 au sommet.
Vue dégagée ce jour-là sur la vallée de Sainte- Engrâce / Santa Grazi, mais bouchée sur les sommets de Haute-Soule qui ne se dégageront que plus tard.
A gauche du sommet, on peut descendre (prudemment) jusqu'à une brèche herbeuse d'où le pic Jora apparaît sur sa face Est, impressionnante.

Descente prudente par le même itinéraire en 1h 15 environ.
  • (1) Ürrüsterria est le nom utilisé par la sympathique propriétaire des lieux que j'ai rencontrée à la descente. Restons donc fidèles à la toponymie souletine...
  • (2) Cet endroit est le seul replat de la sortie...
_____________________

2016, apirilk, 29:
Basaburuako mendietarik Jora da, aski basa, noski... !

Zaila eta ezezaguna da ere :"topo"- ibilbidea- ez nehoiz ikusi dut frantsesez, Miguel Anguloko liburu zahar-zahar bat izan ezik!
Egun hartan, Askarai pista hartu dut, eta 3.3km gero, plaza belartsu ttipi bat begiztatua nuen, eskuinean.
Mendebalde-Iparraldeko bidea "Ürrüsterri" laborari etxetik abiatu da, lehen gandorrara. Basoaren ondoan, bidexka zahar marka ikusi dut, baina nahasia da orain. Neguan hobea behar bada?
Eremu hori zikina da (iratzeak eta laharrak), eta malda gogorra da, leporaino (810m). 

Gero eskuineko norabidea hartu nuen, baso barnean eta gandor ondo-ondoan segitu dut, tontorreraino. 950m inguruan, parte bat harritsu eta gogor gainditu behar da, kontuz...!... ...eta kontuz gelditu gabe! Euriarekin edo haize ekin arriskutsua da txango hori.
Bainan pena merezi du... eta ikuspegia  miresgarria da... normalki. Egun hartan aro hodeitsua zen, igoeran.

Berriz milesker Hanna (ene txakurra...), hire kuraia leku hortan!