mardi 15 mai 2012

Aiako Harria,par l'arête et le Couloir de Bocamina

Superbe course, probablement la plus variée
du massif des Trois Couronnes/ Aiako Harria.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan général du parcours.
En bleu, la traversée au retour, depuis Erroilbide.
Source croquis: M. Angulo. 

Bunker probablement franquiste,
peu après le départ du col d'Elurretxe.

Premier mur à escalader.
La partie droite (à gauche sur la photo)
est plus rocheuse. 

Poursuite de la remontée 
de l'arête de Bocamina.

Poursuite de l'escalade en direction de
 la Punta Recarte / Errekarteko Harria.

Depuis le sommet de la Punta Recarte / Errekarte Harria,
 vue sur la dernière portion rocheuse (dalle).

 Brèche Rekarte:
regard en arrière sur la Punta Recarte.

 Sommet de Muganix.

 Descente du couloir de Bocamina.

Txurrumurru, versant SO,
depuis la dernière partie 
du couloir de Bocamina. 

Fin du couloir et ruisseau.

Passage au col coté 585.

Pâturages reposants sous Erroilbide.

Sommet d'Erroilbide,
dans la fraîcheur et les nuages...

Après Erroilbide, petite escalade
du mur de Lizartagaina -piton coté 822. 

Mur de Txurrumurru. 

Robert et une partie de l'équipe,
sur le mur de Txurrumurru,
près du passage équipé d'un anneau. 

Au sommet de Txurrumurru,
seul l'oiseau y voit clair...

 Depuis le sentier vers Irumugarrieta,
le lac d'Endarra.

 Depuis le col d'Arditurri,
vue sur le couloir de Bocamina.

Depuis le sommet d'Irumugarrieta,
l'arête de Bocamina. 

 Depuis le sommet d'Irumugarrieta,
éclaircie sur Txurrumurru et Erroilbide.

La Cueva del Juncal.

Dans la descente vers le col d'Elurretxe,
vue sur la baie de Txingudi avec Hondarribia.

2012ko Maiatzaren 13an.

AIAKO HARRIA, BOCAMINA ... DENBORA BEREAN :

Euskal Herriko mendi ikusgarrienetako bat da Aiako Harria.

Lehen tontorrera - Irumugarrieta -  joateko, biderik erabiliena Elurretxeko lepotik abiatzen dena izango da, seguraski. Hiru tontorrek zeharbide ikusgarria da, baina zailagoa ere bai.

Bainan aldi hartan, Bocaminako gandorra eta arroila izan ziren gure aukerak... eta gero, zeharkaldi famatua hau... itzultzean... ez gutiago!! 
Bocaminako gailur erdian, 10-15 metroko horma bat eskalatu behar da, Errekarte puntako azpian. Eta gero, Bocaminako arroila (pasabide luze bat) gu jautsi gara. Xendera gogor eta hertsi batetik jausten da.

Bocaminako arroila beherean eta Erroilbide artean, ibilbidea ontsa markatuta da (ez da zaila, salbu azken metroak).
Erroilbide ondotik, Txurrumurru, erdiko tontorrera, zailagoa da: horma beste bat eskalatu behar da, burdin eraztuna bat baliatu, behar balitz.

Ibilbide hori luze ta miresgarria da, bainan zaila ere bai.
Eguraldi ederra behar da ... zorigaitzez, laino  zegoen egun hartan, salbu gure itzuliaren amaieran.
__________________________________________

13 mai 2012

AIAKO HARRIA, BOCAMINA .... EN MÊME TEMPS:

Aiako Harria (1) est l'une des montagnes les plus spectaculaires du Pays Basque.

Pour grimper au premier sommet d'Irumugarrieta, la voie la plus fréquentée  est sans aucun doute celle qui part du col d’Elurretxe. La traversée des 3 pics est spectaculaire, mais plus difficile.

Mais cette fois-là notre choix était d’enchaîner la crête ET le ravin de Bocamina,… en revenant par  la célèbre traversée... rien que ça!!
Vers le milieu de la crête de Bocamina, il faut escalader prudemment un mur de 10-15m, au-dessous du sommet d’Errekarte Harria (Punta Rekarte)
Nous sommes ensuite descendus par le ravin de Bocamina (sorte de long couloir), où l'on dévale un sentier raide et étroit.

Entre la fin du Couloir de Bocamina et le sommet d’Erroilbide, l'itinéraire est bien marqué (voie peu difficile, à l’exception des derniers mètres)
Après Erroilbide, la montée au Pic « central » de Txurrumurru, est un peu plus délicate: il est alors nécessaire d'escalader un nouveau mur, éventuellement à l'aide d'un anneau de fer.

Cette course est longue et admirable, mais plutôt difficile, et la météo doit être au beau fixe.
Ce jour-là hélas, nous avons eu constamment du brouillard, sauf à la fin de notre boucle.

RESUME DU PARCOURS:
Passages d'escalade en bon rocher.
A éviter -théoriquement- sur sol humide...

Accès route: Depuis Irun, suivre la route des Peñas de Haya / Aiako Harria jusqu'au col d'Elurretxe situé à 501m.

0h 00: Col d'Elurretxe /Elurretxeko lepoa, 501m. 30 T 0598430; 4794306 .Panneaux.
On s'élève en direction du sentier principal sur une vingtaine de mètres pour prendre aussitôt le bon chemin à droite balisé jaune et rouge (NB: éviter un autre chemin qui descend juste en-dessous). Le sentier s'enfonce dans le bois, laisse un bunker et atteint un promontoire.
0h 40: Promontoire à 435m où l'on repère sur la gauche un cairn à la base de la Punta Recarte. 30T 0598061; 4793275.
On s'élève rudement en forêt légèrement à gauche de l'arête rocheuse, en se rapprochant progressivement de celle-ci.
Vers 500m, un premier mur se présente: nous avons fait le choix de l'escalader directement (II à II+ sur quelques mètres, assez peu de prises) plutôt que de le contourner par la gauche où la paroi, moins raide,  était encombrée de végétation. Le sentier se faufile ensuite entre les rochers -30T 0598209; 4793287.
Après un collet herbeux, la dernière partie rocheuse se présente: il est possible de l'escalader directement (II+ selon Angulo). En raison de l'humidité, nous l'avons abordée par la droite où il suffit d'assurer ses prises (II-, petite vire, puis remontée sur des blocs stables). La dernière montée s'effectue "tout droit" sur un  rocher incliné où l'on pose une dernière fois les mains.
1h 30: ERREKARTE HARRIA /  PUNTA RECARTE, 670m. 30T 0598374; 4793391. Panorama certainement magnifique sur Txurrumurru, mais ce jour-là , nous étions dans la purée de pois....
On descend à l'Est vers la brèche de Rekarte (I+) pour remonter la seconde partie de l'arête de Bocamina, jusqu'à une zone herbeuse située sous l'avant-sommet de Muganix. On évite les difficultés un peu partout sans dépasser le 1er degré.
2h MUGANIX, 758m. 30T 0598547; 4793458. Belle sculpture, oeuvre de Chillida semble-t'il.(?)
Pour emprunter le couloir de Bocamina, il faut suivre le sentier de la voie normale vers la première pointe "officielle" (Irumugarrieta) sans y grimper. On la contourne alors par la gauche pour rejoindre le Col Ardituri.
2h 20 à 2h 30: Col Ardituri, 776m, 30T 0598732; 4793382. 
On plonge dans le couloir, assez large au départ puis raide et étroit dans sa dernière partie (I+). Vers 480m, on dégringole une ou deux cascades où les blocs moussus peuvent s'avérer glissants... on trouve enfin un cairn au milieu des noisetiers (!),  à 470m 30T 0598323; 4793233.
3h 20: Sentier de ceinture, à la base d'une petite cascade- 30T 0598079; 4793098. 
On  remonte ce sentier balisé pendant environ 50mn, jusqu'au col situé à 585m - 30T 0597572; 4792111- (panneau directionnel, clôture sur la droite) (1)
La voie effectue une large courbe vers le NE pour remonter vers Erroilbide, point culminant du massif. La dernière partie sur sol noirâtre  est assez glissante en toute saison.
5h à 5h 20 selon conditions: ERROILBIDE, 832 ou 836m; 30T 0598550; 4792808.

Après une pause restauration bien méritée, nous avons choisi d'effectuer la traversée intégrale "classique" des trois pointes. 
Le parcours - balisé de points rouges - est moins difficile que dans le sens Nord-Sud. Les passages délicats, dont notamment le mur de départ (I+) dès le premier col donnant accès à LIZARTAGAINA 822m (rarement nommé sur les cartes) et les 2 murs de Txurrumurru (II- à II), sont en effet effectués à la montée. 
5h 45 à 6h: TXURRUMURRU, 826m; 30T 0598697; 4793207. On retrouve bientôt le col Ardituri avant de rejoindre la dernière pointe du jour:
6h15 à 6h 30: IRUMUGARRIETA (810m; 30T 0598694; 4793398). Le sentier devient reposant et offre de magnifiques échappées sur l'Océan.

Un peu plus bas, on peut observer la Vierge dans la petite grotte (Cueva del Juncal) avant de retrouver le bois et de revenir sans problème au col d'Elurretxe.
7h à 7h 30, selon conditions: Elurretxeko lepoa / col d'Elurretxe.
  • (1) Col Larraburuarrieta .